Adashino Nenbutsuji, Kyoto

Adashino Nenbutsuji, l’esprit des morts

Adashino Nenbutsuji est l’un des nombreux temples discrets du district de Sagano à Kyoto au Japon. C’est en fait plus un cimetière qu’un temple. Situé presqu’à l’extrémité nord-ouest de la ville, il semble oublié par la majorité des touristes. Le chemin pour s’y rendre est pourtant l’occasion de découvrir tout un quartier traditionnel et préservé, Saga Toriimoto, en particulier sa ruelle principale qui monte jusqu’au temple plus connu d’Otagi Nenbutsuji. La ruelle est connue sous le nom de Saga Toriimoto Preserved street, ou Atago Furumichi (vieille rue d’Atago). La rue traverse un des quartiers les plus tranquilles de l’ancienne capitale, et de ce fait l’un des plus agréable à visiter.

Vers la fin de la ruelle, un escalier sur la gauche mène au petit temple Adashino Nenbutsuji. Ce dernier se visite assez rapidement même s’il abrite quelques 8000 statuettes bouddhiques, symbolisant les esprits des morts. Nenbutsuji est aussi connu pour sa bambouseraie (fermée lorsque nous y sommes allés) qui semble très belle. Il faut se renseigner sur le site officiel (en japonais) pour savoir si la bambouseraie est ouverte ou non.

Adashino Nenbutsu-ji

Adashino Nenbutsu-ji

La visite du temple Adashino Nenbutsu-ji

Le cimetière est ouvert de 8:00 à 17:00 et l’entrée est de 500 Yens par personne, ce qui peut sembler un peu cher compte tenu de sa petite taille. Mais le lieu étant assez original, il mérite selon nous un détour. Tout de suite après l’entrée, on suit un sentier qui longe un cimetière et fait le tour de Sai-no-kawara, l’enceinte protégeant les milliers de statuettes. Il y en aurait 8000 en tout, fabriquées pendant la période Edo (1615-1868) pour les morts survenus à Adashino durant la période Heian (793 -1183). Au milieu de ces statuettes trône une stupa et la statue de bouddha. Il y a deux ou trois entrées dans l’enceinte pour déambuler au milieu des statuettes, dans l’une d’entre elle on passe sous une grosse cloche et à partir de là, les photos sont interdites. On trouve près de l’entrée un étrange monument en pierre tout en rondeur qui est censé abriter les cendres de Bouddha. Dans le sanctuaire on trouve également un ou deux petits temples et une statue de Amida Bouddha, sculptée par le célèbre Tankei, un sculpteur de la période Kamakura (1183- 1392). Le petit temple majeur du site a été bâti en 1712. Ce sanctuaire de petite envergure a donc largement évolué dans le temps, et il a une connotation religieuse et spirituelle particulière pour les habitants du coin.

Voici le plan du prospectus remis à l’entrée :

Adashino Nenbutsuji

Adashino Nenbutsu-ji

Adashino Nenbutsu-ji

Adashino Nenbutsu-ji

Adashino Nenbutsu-ji

Adashino Nenbutsu-ji

Adashino Nenbutsu-ji

Adashino Nenbutsu-ji

Adashino Nenbutsu-ji

Adashino Nenbutsu-ji

Un plan pour vous repérer à Kyoto

Pour plus de commodités, voici un plan My Maps regroupant tous les points qui nous semblent intéressants. Les temples, les ruelles à visiter, tout est dans ce plan. Vous pouvez évidemment télécharger ce plan au format KML. Si jamais vous la modifiez et l’utilisez sur votre site, merci d’indiquer sa provenance !! Pour l’exporter sur son téléphone et s’en servir en voyage, on vous invite à consulter notre petit tutoriel sur le sujet.

Adashino Nenbutsuji en fête

Le festival Sento Kuyo

Le 23 et 24 Août de chaque année, entre 17:30 et 20:30 est célébrée le Sento Kuyo, le « festival des milles bougies », durant lequel des milliers de bougies éclairent les statuettes, en hommage aux morts. L’entrée au temple coûte alors 1000 Yens par personne.

La fête des lumières Atago Furumichi Kaido toboshi

Au même moment, du 23 au 25 août de 18:00 à 21:00, tout la rue qui monte au temple est bordée par des lanternes posées au sol, des illuminations en tout genre qui transforment le quartier en un lieu magique! Le parcours part du temple Seiryo-ji jusqu’à Ichi no torii, la première porte du temple Atago, plus haut dans la montagne. Si vous passez à Kyoto au mois d’août, ne manquez pas ces fêtes exceptionnelles !

Comment se rendre à Adashino Nenbutsu-ji ?

En Bus depuis Kyoto

Les bus 62, 64, 72 et 94 font un arrêt à Toriimoto. Le prix du trajet depuis le centre de Kyoto est d’environ 230 yens.

Avec le JR Pass sur la JR Sagano Line

Pour ceux qui ont la carte JR Pass, le plus simple et le plus économique est de se rendre à la gare JR  Saga Arashiyama : le trajet dure un quart d’heure depuis Kyoto Station et il est gratuit pour les porteurs de la carte JR.  Le mieux est de vous munir d’un GPS comme MapsMe, car une fois sur place, on peut facilement se perdre dans le quartier de Sagano. Il faudra compter près d’une demi heure de marche depuis la gare. Voici une autre image du prospectus, le temple Adashino Nenbutsuji est entouré d’étoiles rouges sur le dessin.

Adashino Nenbutsuji

 

Avec la Keifuku Line

En prenant le train depuis le centre de Kyoto, à Shijo Omiya par exemple, on peut prendre la Keifuku Dentetsu-Arashiyama Line (Randen). Le trajet dure une vingtaine de minutes jusqu’à la gare Arashiyama et le ticket coûte 210 yens. Là encore, munissez vous d’une carte ou d’un GPS sur votre portable pour retrouver plus au nord de quartier de Saga Toriimoto.

Avec la Hankyu Line

Depuis la gare de Kawaramachi, Karasuma ou Omiya, on peut également prendre la Hankyu Main Line jusqu’à Katsura et changer pour la Hankyu Arashiyama Line jusqu’à la gare d’Arashiyama. Cette deuxième gare portant aussi le nom d’Arashiyama se trouve au sud de la Katsuga River, il faudra donc remonter au nord et traverser le Togetsu-kyo Bridge. Le trajet dure 20 minutes et coûte 220 yens.

Avec la Sagano Sight-Seeing Tram

Accolée à la gare JR de Saga Arashiyama se trouve la petite gare de Torokko Saga Station. Da là démarre la Sagano Sight-Seeing Tram qui passe par la petite station de Torokko Arashiyama. Depuis cette petite gare, il faut là aussi marcher une petite dizaine de minutes pour atteindre le temple.

Walking in Adashino Nenbutsuji

Voici le temple vu de l’intérieur avec une petite vidéo GoPro.

Top