Voyager au Bélize

Voyager au Belize, l’exception de l’Amérique latine!

Un voyage au Belize étonne le plus souvent, car nombreux sont ceux qui ignorent même l’existence de ce minuscule pays, coincé entre le Guatemala et le Mexique.
C’est une exception en Amérique latine, car la population ici est majoritairement noire et anglophone, même s’il y a aux frontières énormément de latins. L’ambiance n’est donc plus du tout la même que chez ses voisins. La richesse du Bélize, c’est évidemment son peuple et sa culture, mais du point de vue touristique, ce sont d’une part la mer des Caraibes, ses îles et ses paysages de cartes postales, mais aussi ses temples mayas, 28 sites au total disséminés un peu partout dans le pays. Le Bélize est surtout connu pour « le Big Blue Hole » et sa barrière de corail, la deuxième plus grande au monde après celle de l’Australie. La mer des Caraïbes n’est cependant pas celle de Nouvelle Calédonie, des Seychelles ou de certains coins d’Asie. Il faut vraiment s’éloigner des côtes pour voir la mer bleue turquoise.

Le pays est dans l’ensemble tout plat, et on le traverse en quelques heures à peine. La densité de population est vraiment très faible. Entre chaque ville, San Ignacio, Belmopan et Belize City, les habitations sont perdues au milieu de vastes plaines désertes.

San Ignacio

Information pratiques

Le climat au Belize

Au Belize, il fait aussi chaud qu’au Mexique voisin : il fait donc vraiment très chaud!! On transpire à grosses gouttes dès qu’on marche un peu. Il faut prévoir de l’anti-moustique. Sur place on n’a jamais utilisé notre moustiquaire. On n’a toujours eu un ventilo dans les chambres, jamais de clim. D’ailleurs rares sont les endroits avec clim dans le pays. (les banques et quelques rares commerces). Au Belize comme au Guatemala voisin ou au Mexique, on passe son temps à acheter de l’eau fraîche!

Caye Caulker

Les transports au Belize

Au Belize on peut tout à fait voyager en mode local, en prenant le bus. A San Ignacio, Belize City ou Belmopan, on trouve très facilement le terminal de bus, et les destinations sont écrites au dessus du pare-brise. Les distances étant relativement courtes, on peut se rendre d’un point à un autre facilement. Les voyages n’excèdent rarement plus de 3 heures et coûtent rarement plus de 10 $B. Le site incontournable pour bien se renseigner est le Belize bus

San Ignacio

Les prises électriques

Pour les prises électriques, il vous faudra un adaptateur , le même que pour les Etats Unis, Mexique, Guatemala et d’autres pays du coin.(Voltage : 120, Fréquence : 60). Voici un exemple ici , ou  , ou sinon prenez un adaptateur universel comme celui ci. Dans le pire des cas, en arrivant à l’aéroport on en trouve facilement.

La sécurité et la population au Bélize

Mis à part à Belize City, qu’il est recommandé d’éviter, la population est plutôt chaleureuse au Belize, surtout sur les îles. Nous n’avons eu aucun problème lors de notre court séjour. A San Ignacio on croise des chinois, des indiens qui tiennent des bazars, comme chez nous,  des latins qui tiennent des stands de rue et quelques commerces, mais une fois qu’on s’approche de Belize City on ne croise pratiquement plus que des blacks, et on ne parle plus que l’anglais.  A San Ignacio, on a marché loin de la ville, dans des endroits sans aucun touriste, on a croisé des jeunes dont un armé d’un fusil, mais on n’a eu aucun souci. De manière générale, on se sent quand même moins en sécurité que dans les pays voisins d’Amérique latine, essentiellement parce que l’apparence des gens n’est pas la même. On sent peut-être plus la pauvreté ici, on croise beaucoup de sdf et parfois des regards un peu agressifs ou insistants.  Mais dans l’ensemble, en prenant les précautions nécessaires, on n’a aucun problème.

San Ignacio

Une idée du Budget au Belize

De manière générale, voyager au Belize coûte relativement cher.

2$ Bélizéen valent 1$, qui vaut un peu moins d’un euro. On peut donc tout diviser par deux pour avoir une idée approximative des prix

– A San Ignacio par exemple, la chambre d’hôtel est à 30$ Béliziens sans douche et avec ventilo, 50 avec douche privative et ventilo. A Caye Caulker on ne trouve rien en dessous des 50 $B

– Un café au tarif normal coûte 2$B.

– Les parts de gâteaux (vraiment bons ) dans la supérette des chinois sont à 1.5$B pièce

– Un adaptateur que vous trouverez chez l’indien ou chez le chinois coûte 3$B ou 5$B. Prenez celui à 5$B directement car l’autre ne marchera pas! On s’est trompé, on a pu échanger.

– Le sachet d’eau est à 25 cents.

– La bouteille d’eau est à 2$B, 3$B ou 5$B selon la taille et l’endroit.

– Un paquet de cigarette Pall Mall coûte  2,50$B.

– Un jus quelconque dans un bar coûte 5$B.

etc…

Où retirer de l’argent au Belize?

A San Ignacio les deux banques principales de la ville se trouvent l’une en face de l’autre, dans la première rue à gauche lorsqu’on vient du terminal, la Burns Avenue. La Atlantico bank et la Scotia Bank. Tous les locaux font la queue à l’atlantico Bank car les frais sont moins élevés.

A Caye Caulker, il y a une banque, mais il est préférable de prévoir du cash avant de débarquer sur l’île, on ne sait jamais, des fois que la machine soit en panne!

Que voir et que faire au Belize ?

Le Belize n’est pas très connu, on ne trouve donc pas facilement beaucoup d’informations sur ce pays.

Les principales attractions du pays sont, comme on l’a mentionné plus haut, les îles et les temples.

Cahal Pech

Situé un peu à l’écart de San Ignacio, ce tout petit site maya, souvent désert, est une bonne introduction pour découvrir un site archéologique maya au Belize.

Cahal Pech San Ignacio

Xunantunich

Un site maya relativement petit mais qui mérite vraiment le détour, car il est très bien entretenu et restauré. Il se trouve à 10 km à peine de San Ignacio

Xunantunich

Les autres temples maya du Belize

En dehors des temples maya cités plus haut, les plus connus dans le pays sont Caracol, Altun Ha, Lamanai, Cerro Maya, Nim Li Punit, Lubaantun

Caye Caulker

La plupart des voyageurs et touristes font un arrêt sur cette île. Le décor est celui d’une carte postale, même si l’eau n’est pas du tout bleu turquoise. L’île est par endroit bordée par des mangroves, l’eau est donc plutôt verdâtre et il y a énormément de moustiques. C’est une île qui vit à un rythme ralenti, ce qui est appréciable en voyage. C’est à partir de Caye Caulker ou Ambergris Caye,, l’île voisine plus industrielle, qu’on peut partir en excursion sur la barrière de corail et voir des requins, tortues, lamantins et des dauphins.

Caye Caulker

Les autres îles du Belize

Pour ceux qui comptent y passer quelques semaines, il y a des îles plus isolées, plus proches de la barrière de corail et certainement plus belles que Caye Caulker.

Des îles comme St. George’s Caye ou Long Caye ont des parcelles de terrain et d’immenses maisons à vendre et sont plus tournées vers les investisseurs que vers le tourisme.

Des îles comme Tobacco Caye , Cayo Espanto , sont quand à elles de vrais paradis ou l’on peut séjourner moyennant un certain prix bien sûr. L’eau semble beaucoup plus claire autour de ces îles et c’est là qu’il faut aller si on veut vraiment profiter d’un cadre paradisiaque.

Les autres activités à connaître

Dans la région de San Ignacio, il y a énormément d’excursions à faire pour découvrir la nature du pays, des cascades monumentales et des grottes profondes. Consultez notre article sur San Ignacio pour connaître toutes les activités à faire dans le coin.

Snorkeling in Belize Barrier Reef

Voici une vidéo d’immersion dans les eaux du Bélize, au milieu des requins nourrices et des raies!! Ici on fait un tour sur la deuxième plus grande barrière de corail au monde, avec l’équipe de l’agence « Caveman » depuis Caye Caulker. Cliquez sur ce lien pour avoir toutes les infos sur Caye Caulker et les excursions en mer!

Tilt Shift Belize

Voici un aperçu miniature de quelques coins connus du Belize : Caye Caulker, San Ignacio et ses ruines mayas: Xunantunich et Cahal Pech. Consutlez tous nos articles sur ce pays pour en savoir plus