Caye Caulker, le paradis du Belize

Caye Caulker, l’île paradisiaque du Bélize

Caye Caulker est l’une des nombreuses îles du Bélize situées dans la mer des Caraïbes. Faisant seulement 8km de long et moins de 2 km de large, elle fait partie de ces petites îles « paradisiaques » accessibles depuis Belize City et à proximité de la deuxième plus grande barrière de corail du monde.

Caye Caulker

Une île à part, popularisée en partie grâce aux blogs

Largement popularisée par les blogs anglophones, elle fait partie du circuit touristique classique au Bélize. Sa popularité et son accessibilité en font une île incontournable dans ce petit pays, et sa population à su jouer de ce succès pour cultiver une mentalité et une atmosphère qui lui sont propres : la devise de l’île, inscrite un peu partout est « go slow », et la musique officielle qu’on entend partout, le reggae. Il n’y a pas de route asphaltée, que du sable, et aucun bâtiment de plus de deux étages. C’est donc un coin tranquille ou l’on se déplace en tong, à vélo, ou en voiturette de golf.

Caye Caulker

Caye Caulker

Caye Caulker

Caye Caulker

Caye Caulker

Caye Caulker

Caye Caulker

Caye Caulker

Caye Caulker

Caye Caulker

Caye Caulker

Une île coupée en deux

Caye Caulker est composée de deux îles. A l’origine reliées par des mangroves qui peu à peu se sont affaissés, un ouragan a finalement détruit les mangroves en 1961 et creusé un canal entre les deux îles. Ce canal s’appelle « The Split » et c’est à ce niveau, tout au nord de la petite île du sud donc, que les touristes se baignent. Les deux îles de Caye Caulker sont distantes de moins de 20 mètres. On aperçoit l’île du nord depuis le ponton en bois du Split.

Caye Caulker

L’île de nord constituée surtout de mangrove n’a l’électricité et l’eau potable que depuis 2015 et commence à peine à se développer.

L’île du sud comprend un village, le « Caye Caulker Village » ou Santa Elena et un aérodromec’est là qu’on trouve la quasi totalité des hébergements. On peut aller d’un bout à l’autre du village aisément à pied. La partie habitable et touristique de Caye Caulker en réalité fait moins d’1km de longueur.

En arrivant à Caye Caulker, le bateau vous déposera sur le ponton principal situé au milieu du village. C’est au nord, donc à droite en arrivant, que vous trouverez la partie la plus animée du village et le plus d’hébergements.

The Split

Split c’est une berge ou les gens se posent pour se baigner, deux bars dont un avec des tables et un panneau de basket dans l’eau ( le Lazy Lizard et le Sip & Dip). Les prix des boissons sont plus élevés qu’ailleurs, et ils ne vendent, à part des bières, que des jus de fruits coupés. (pas de jus de mangue naturel!). On trouve aussi un terrain de volley, une espèce de piscine naturelle, un ponton en bois d’ou l’on peut sauter dans l’eau, et un plongeoir de 3 mètres de hauteur pour faire des sauts acrobatiques! C’est là que tous les touristes viennent se poser et bronzer au soleil. Comme on le voit sur la vidéo, il n’y a pas de plage ici, juste la berge en béton. C’est juste derrière qu’on trouve la plage, mais personne ne s’y pose, sans doute parce que l’eau est plus foncée.

Caye Caulker

Caye Caulker

Caye Caulker

Caye Caulker

Caye Caulker

Caye Caulker

Le sud de l’île

Les plus beaux hébergements sont isolés le long de la plage au sud de Caye Caulker Village, certains plus luxueux que d’autres. A savoir également si vous optez pour ces hébergements isolés, tout le sud de l’île est infesté de moustiques voraces. Vous serez au bord de l’eau et tranquille, mais comme on peut le voir sur les photos et la vidéo, on est pas loin des mangroves donc pas d’eau turquoise à l’horizon!
A la sortie de l’aérodrome on voit la pancarte « Welcome to Caye Caulker« , et le village commençe là. C’est à ce niveau que semblent habiter la majorité des villageois, dans les ruelles où pratiquement aucun touriste ne vient.

Caye Caulker

Une île vouée au tourisme

Auparavant île de pêcheurs, Caye Caulker est à présent entièrement consacrée au tourisme : entre les excursions en bateau , les quelques boutiques les nombreux hôtels restaurants et bars dans tout le village, c’est clairement le tourisme qui fait vivre cette île. Nous avons croisé une française qui s’est installé début 2017 au village, il y aurait quelques français installés ici, et tous ont ouvert un commerce. La majorité des touristes sont anglo-saxons ou américains, et l’ambiance est plutôt décontractée. En basse saison l’ambiance sur l’île est agréable, les prix ne sont pas trop négociables, car il y a moins d’opportunité pour les commerçants, les agences, et les hôtels. Nous sommes venus ici en septembre et la fréquentation de l’île est largement supportable, on trouve de nombreux coins déserts sur l’île notamment tout le sud et le versant est. En haute saison, il est possible que l’île soit surchargée.

Une île vraiment paradisiaque ?

Les maisons colorées, le sable et les palmiers confèrent au lieu une image de carte postale et vue de l’extérieur on peut en effet parler d’île paradisiaque. En réalité, de ce côté-ci, la mer des Caraïbes n’est pas du tout paradisiaque, plutôt verdâtre que turquoise avec une visibilité très moyenne sous l’eau. Cela dépend aussi de la période bien sûr. On vient donc pour se reposer, pour découvrir un autre aspect du Bélize, plus exotique, mais pas pour faire du snorkeling depuis la plage. Pour trouver de l’eau turquoise il faut prendre un bateau et rejoindre la barrière de Corail 1km au large ou viser d’autres îles plus proche du reef. La réputation de l’île d’être tranquille est réelle, et tous les blogueurs la décrivent comme un lieu unique, à l’ambiance magique. Pour être honnête cette réputation est un peu surfaite, il y a bien sûr des endroits bien plus paradisiaque sur terre. Il n’y pas de plages à proprement parler à Caye Caulker. Tout le nord-ouest de l’île est occupé par les pontons, les bateaux, et du béton du côté de Split. Au sud-ouest, on trouve du sable, mais pas de plage paradisiaque. Entre les deux, comme on peut le voir sur les photos ci-dessous, on trouve des endroits ou se poser, sauf qu’il n’y a personne qui le fait, car la configuration du lieu ne s’y prête pas vraiment.

Tout le côté ouest de l’île est constitué de mangroves ou de pontons qui donne sur l’eau.

Caye Caulker

Caye Caulker

Caye Caulker

Caye Caulker

Des alternatives à Caye Caulker

Préssé par le temps, nous n’avons pas pu approfondir les recherches au préalable, mais il faut savoir qu’en dehors de Caye Caulker il existe d’autres îles ou il est possible de séjourner. Les autres îles accessibles et que l’on peut facilement retrouver sur une carte sont les suivantes :

Ambergris Caye, la plus grande île du Belize, située juste au nord de Caye Caulker. Cette île largement plus peuplée et bétonnée possède de vraies plages.

Des îles comme St. George’s Caye ou Long Caye ont des parcelles de terrain et d’immenses maisons à vendre et sont plus tournées vers les investisseurs que vers le tourisme.

Des îles comme Tobacco Caye , Cayo Espanto , sont quand à elles de vrais paradis ou l’on peut séjourner moyennant un certain prix bien sûr. L’eau semble beaucoup plus claire autour de ces îles et c’est là qu’il faut aller si on veut vraiment profiter d’un cadre paradisiaque.

Des références pour Caye Caulker

Pour avoir des informations à jour et locales, on peut consulter le site « Go Slow Belize » .

Ou dormir à Caye Caulker ?

N’importe ou!! Comme dit précédemment, ce n’est pas l’offre d’hébergement qui manque à Caye Caulker. La rue principale du milieu et celles longeant la mer ne sont qu’une succession d’hôtels, de bars et d’agences locales de voyages. En basse saison, il est inutile de réserver, il y a même trop de chambre par rapport au nombre de touristes sur l’île. En haute saison en revanche, vous pouvez au moins réserver votre première nuit, histoire de ne pas perdre de temps à chercher.

Les hébergements les plus tranquilles et souvent les plus jolis, (cabanons en bois sur la plage) se trouvent au sud du village. Sur la rue principale on trouve beaucoup de guest house à des prix moyens : les tarifs sont sensiblement les mêmes partout : 60-65 $B la chambre avec douche commune et environ 70-80$B la chambre avec salle de bain privée.

Le Jeremia’s Inn

En cherchant un peu on a trouvé le meilleur compromis parmi une dizaine de proposition :  le Jeremia’s Inn, tenue par une famille de Honduriens. Seuls dans l’hébergement comprenant 4-5 chambres, on a eu une grande chambre avec le balcon commun, wifi,  salle de bain privative, pour 50$B. Il donne directement sur la rue centrale, juste en face des stands de l’agence Raggamufin tours et Caveman. De la chambre on a une fenêtre de chaque côté avec vue sur la rue, les maisons et la mer (voir les photos ci-dessous). C’est vraiment un bon compromis, à 10 minutes à pied de Split, et en plein centre.

Caye Caulker

Caye Caulker

Caye Caulker

Caye Caulker

Caye Caulker

Comment venir à Caye Caulker ?

Depuis San Ignacio

En venant en transport depuis San Ignacio, à la frontière du Guatemala et du Bélize, le moyen le plus pratique et le plus économique reste le bus. Depuis San Ignacio, on prend un bus qui part de l’arrêt de bus principal de la ville (juste en bas de la rue touristique Burns avenue, sur la grande place). Il n’y a aucune inscription concernant d’éventuels horaires, en pratique il y a un bus toutes les heures dès 6h du matin.
Le trajet en bus de San Ignacio jusqu’à Belize City dure 2h30 et coûte 9$B par personne. 

La vidéo du trajet de San Ignacio à Belize City

Le bus fait une pause de 15 min au terminal de bus de Belmopan, la capitale du pays.
A mesure qu’on s’approche de Belize City la population latine diminue fortement et la population noire devient largement majoritaire. Le bus s’arrête au terminal de bus de Belize City, à 1km environ du port d’ou partent les bateaux. C’est faisable à pied, mais vu la réputation de la ville, le mieux est de prendre un taxi.Le trajet en taxi du terminal de bus jusqu’au port coûte se négocie à 6$B et dure 5min.

La vidéo du trajet du terminal des bus jusqu’au port de Belize City

Depuis Belize City, les water-taxis

Au port, le San Pedro Belize Express Water Taxi, on retrouve une allée centrale qui part vers les bateaux avec de chaque côté des cafés , des agences et des boutiques souvenirs tenues par des indiens. Tout au bout il y a le guichet pour acheter son ticket.
Il y a apparemment deux agences pour les water-taxis : Caye Caulker Water Taxi Association  et le Belize Express Water Taxi , mais c’est la dernière qui semble avoir le monopole.

Voici les horaires:

Caye Caulker

Le ticket aller de Belize à Caye Caulker coûte 13.50$B et l’aller-retour 27$B par personne.

Caye Caulker

Une fois le ticket acheté, on retourne au début de l’allée commerçante pour laisser ses gros bagages au porteur. Les sacs à dos de taille moyenne on peut les garder avec soi. On prend un numéro pour son bagage et on attend l’annonce du départ, pendant qu’ils placent les bagages dans le bateau.

Le départ et l’arrivée sur Caye Caulker

Ensuite on embarque, direction Caye Caulker. Les meilleures places sont à l’arrière car avec la vitesse l’avant du bateau est surélevé donc on ne voit rien du tout. A l’arrière on peut observer la ville de Belize city s’éloigner peu à peu.
Une trentaine de kilomètres plus loin et 45 minutes plus tard, on arrive enfin à Caye Caulker sur le ponton principal de l’île, au milieu du village. A la sortie, ils rassemblent les bagages dans un cabanon et on récupère le sien avec le petit ticket ou est inscrit le numéro du bagage. Il y a là quelques locaux qui vous proposeront de vous emmener à votre hôtel en voiturette de golf. On peut tout à fait partir à pied, même avec les gros sacs pour trouver soi-même son hôtel, le bout de l’île étant à peine à 10-15 minutes de là


Depuis Belize City en avion

Juste pour information, certains optent pour la solution la plus onéreuse et en réalité la plus longue : partir de Belize City en avion. Le petit aérodrome desservi par Tropic Air et Maya Island Air. Le vol dans un petit coucou dure une petite dizaine de minutes et le tarif connu va de 60 à  80US$. L’avantage de cette formule est qu’on voit Caye Caulker et Ambergis Caye du ciel. Dans ce cas il faudra rejoindre l’aéroport de Bélize, et attente comprise, le voyage au final risque d’être plus long qu’en bateau. (1 vol toutes les heures depuis Bélize selon nos informations)


Depuis Chetumal en bus

Depuis Chetumal au Mexique, on peut prendre un bus depuis le terminal Ado de Chetumal pour un trajet d’environ 3h00 jusqu’à Belize City. Il y a bien sûr la frontière à passer, côté mexicain d’abord, puis côté Bélizéen, par la ville de Santa Elena. Par voie terrestre il y a une taxe de sortie du Mexique à payer d’environ 20-25$US (ou 300 pesos).

Depuis Chetumal en bateau

A Chetumal on peut aussi choisir de rejoindre Caye Caulker en bateau, depuis le port international.  Au port de Chetumal on doit se faire tamponner et régler la taxe de sortie.  L’office d’immigration ouvre ses portes à 13h30 et le bateau part vers 15h.
On prend l’une des deux compagnies,  le Belize Express ou le Water Jets International et le tarif vont de 50$US  à 60$US l’aller simple. Vous pourrez changer vos pesos directement au port. Une heure après le départ les bateaux font un arrêt sur la grande île d’Ambergis Caye au poste frontalier  de San Pedro pour les formalités d’entrée au Belize. Il y a là aussi une petite taxe de quelques dollars à payer. Le trajet dure environ 3h30 au total, attente et arrêt compris.

Depuis Chetumal en avion

Enfin, depuis Chetumal les voyageurs peuvent choisir de rejoindre Caye Caulker par avion. Il y a un petit aéroport à Caye Caulker. Se renseigner sur place car nous n’avons aucune information à ce sujet.


Comment repartir de Caye Caulker ?

Pour repartir de l’île, même scénario, mais à l’envers, tout simplement. On choisit son mode de transport.

Repartir vers le Mexique

Pour ceux qui voudraient repartir vers le Mexique depuis Caye Caulker, le mieux est de prendre le ferry assez tôt (6h30).
Avec le ticket retour acheté au préalable, on a rien à payer. Le trajet dure 50 min environ. Arrivé à Belize City, il faut rejoindre le même terminal de bus qu’à l’arrivée, c’est à dire celui situé à moins de 2 kilomètres du port. Le taxi pour s’y rendre, dans ce sens coûte 7$B, et il n’est pas possible de négocier le prix en deçà. (annoncé à 10$B au départ)

Une fois au terminal, on vérifie quel bus part pour Chetumal, l’inscription est notée au niveau du par-brise des bus. Le trajet coûte 15$B par personne jusqu’à Chetumal, 10$B jusqu’à Cozumel, avant la frontière. On paye directement dans le bus. Le bus fait un arrêt  de quelques minutes à Orange Walk

Le passage de la frontière

Arrivé à la frontière, le bus fait un premier arrêt ou tout le monde descend. Ici aussi on peut directement changer ses dollars Béliziens contre des pesos auprès de locaux mexicains assis juste en face. (rien d’officiel) Ils changent environ 65$B pour 500 pesos. Il vaut mieux les changer, malgré le taux désavantageux, car au Mexique, à moins d’aller dans une grande ville, on ne trouve pas de change pour le dollar Bélizien. (essentiellement le dollar et l’euro). On passe dans le bâtiment pour déclarer sa sortie et on se fait tamponner le passeport.

On remonte dans le bus, et quelques centaines de mètres plus loin, on s’arrête à nouveau à la frontière mexicaine. On descend avec ses affaires encore une fois, mais là il y a un tapis roulant pour scanner le sac. Contrôle à la va vite, on nous tamponne le visa et on remonte dans le bus.

Temps de pause pour les deux frontières : 15 -20 minutes. Il faut payer la taxe de sortie de 40$B par personne.

Caye Caulker

Arrivé au terminal des bus à Chetumal

Le bus se rend ensuite au terminal des bus Béliziens à Chetumal. Le Ado terminal est à 1 ou 2km. Au terminal des bus Béliziens, il y a une supérette qui prétend faire du change $B contre pesos, mais ne semble pas tout le temps avoir la monnaie. Du premier terminal on peut prendre un taxi pour 40 pesos pour rejoindre le terminal Ado. (pour 40 pesos, il nous emmène à une banque dans un grand centre commercial, puis au terminal)

Au terminal Ado on peut ensuite rejoindre n’importe quel coin du Mexique avec leur bus confortables! (Ado ou Mayab bus)

Vidéo du trajet de Caye Caulker jusqu’à Bacalar, en passant par Chetumal

Le temps total de trajet de Caye Caulker à Chetumal?

Parti avec le bateau de 6h30 à Caye Caulker, on arrive à Chetumal vers 13h -1 4h heure mexicaine (1 en plus par rapport au Bélize) . On peut donc prendre le bus de 14h30 qui passe par Bacalar au prix de 36 pesos par personne. Le trajet fait donc un total d’environ 6-7 heures.

Caye Caulker

Une petite idée des tarifs, une fois au Mexique

Au passage, avec nos nouveaux pesos, on en profite pour faire un plein, voici les tarifs :

bouteilles d’eau (600ml) 15pesos
cloppes (malboro)55pesos
Café américain 25pesos

Une fois dans les villes au Mexique, vous trouverez l’équivalent en eau pour 10, les malboro à 50 et le café à 14 ou 10.

Caye Caulker

Ou manger à Caye Caulker ?

Les blogs anglophones citent souvent les petits restaurants suivants : le Auntie‘s take out, le Maryn’s et le Syd’s. Ces petits restaurants sont pas facile à trouver. Même le Syd’s n’a aucune pancarte !! On est tombé au Syd’s complètement par hasard, un des rares restaurants dans le sud du village ouvert l’après midi. On y a mangé sans même savoir que c’etait le Syd’s d’ailleurs! (beaucoup n’ouvrent que le soir) et honnêtement, c’est pas exceptionnellement bon, ni bon marché. Le Auntie’s fait des plats à emporter, mais ne prenez pas leur café, il va vous envoyer directement aux toilettes! En fait tous les restaurants de l’île se valent. Les jus de fruit sont partout au même prix: 5$B, il y a des happy-hour pour la bière dans tous les bars. Il y a beaucoup de marchands de glace un peu partout.

Un bon plan pour manger moins cher, c’est le stand de rue devant le terrain de basket sur la rue principale. Il n’ouvre que le soir et sert des burritos à 5$B et des Pupulas à 3$B. Le tout est copieusement servi et c’est très bon!!

A part ça, il y a bien sûr plein de supérettes, tenus en majorité par des chinois. On peut y trouver des t-shirt, de la nourriture, de l’eau fraîche, des cigarettes etc. Bref de tout, comme dans un bazar. Le sachet d’eau est à 25 cents, la bouteille d’eau, de 3 à 5$B, un paquet de Pall Mall à 2.5$B, et les jus de fruits sont partout à 5$B.

Vous trouverez la Banque Atlantic peu avant le terrain de foot, tout au nord de l’île. Il y a un distributeur automatique dans une petite pièce climatisée. (Avenida Langosta)

Que faire à Caye Caulker ?

A Caye Caulker, on vient surtout pour se reposer et profiter un peu de la mer avec une ambiance typiquement Bélizienne.

Se balader sur l’île

Sur place on peut emprunter un vélo depuis sa guest house, ou en louer dans un des loueurs de l’ile (entre 5$US et 7.5$US la journée). Le tour de l’île ne vous prendra pas plus d’une demi-heure. Certaines guest house en prêtent, ce qui est donc à prendre en compte lorsque vous comparez les prix des chambres.

Enfin, pour se déplacer sur l’île, on peut aussi s’amuser à louer une voiture de golf, coûtant entre 80$US et $150$US la journée. Les courses en taxi avec ces voiturettes (voiture de golf) coûtent dans les 5$B.

Faire une excursion sur l’île du nord

Quelques agences proposent des tours pour rejoindre l’île du nord, à des prix allant jusqu’à 75$US. L’île appartient pratiquement entièrement à une famille,(la famille Dole) qui en a fait une réserve et qui organise des tours le matin, ou l’après midi. On peut y voir des espèces d’oiseaux, des iguanes et …des crocodiles…

Le Blue Hole

Emblématique du Bélize, ce trou naturel en pleine mer est accessible avec des excursions allant jusqu’à 500$US par personne en bateau, et jusqu’à plus de 1000€ en hélicoptère..Bref un vrai budget à prévoir. Ceci dit, certaines agences proposent des tours en bateau à 180$US par personne (snorkeling) ou 330$US ( plongée en bouteille),  d’autres proposent des tours en hélico à partir de 200$US par personne. Les tarifs dépendent bien sûr des agences et du point de départ (Caye Caulker, Ambergis Caye, Belize City etc)

Les excursions en mer vers le Reef

Il y a deux types d’excursions à Caye Caulker : à la demi-journée, de 50 à 70$B selon les agences, et à la journée, de 110 à 140 $B selon les agences.

L’excursion d’une demi-journée comprend 3 arrêts en mer ( Coral Garden, Shark Ray Alley, South Channel ), avec deux petits arrêts en plus sur la face Est de l’île.
L’excursion d’une journée comprend 5 arrêts en mer, (Hol Chan Marine Reserve, Coral Garden,  Shark Ray Alley…) avec les mêmes petits arrêts sur la face Est de l’île.
De manière générale, tous partent à 10h, et reviennent à 13-14h pour les demi-journées, et entre 15 et 17h pour la journée complète, en fonction des agences. On peut réserver le matin même jusqu’à 8 – 9h.

Certains stands proposent en plus des arrêts, des séances de pêche avec harpon sous l’eau,  et un dîner le soir avec la pêche du jour ! Si vous êtes un groupe entier, ça peut être une excellente solution.

Les lamantins

Pour la demi-journée comme pour la journée entière, certains promettent de tout faire pour vous montrer des lamantins. C’est plus un argument commercial qu’une réalité, car il y a des périodes dans l’année pour les observer plus facilement et surtout il y a une réserve. Par moment, et avec beaucoup de chance, certains se déplacent et passent par la route des excursions.
Si vous souhaitez impérativement voir des lamantins, certaines agences proposent des excursions spécialement dédiées (le « Manatee Tour« ) et dans ce cas on va dans une réserve ou on est sûr d’en voir. (la reserve est à « Swallow Caye« ).

Enfin, il y a aussi le « Sunset Tour » pour admirer le coucher de soleil depuis le bateau.

Caye Caulker

Caye Caulker

L’excursion d’une demi-journée

Nous avons pris la demi-journée avec l’agence Caveman, : sortie en mer de 10h30  14h00 pour 70$B par personne.

On fait une première séance de snorkeling en mer, à une centaine de mètres de la barrière de corail (South Channel). Cela doit dépendre de l’année mais la visibilité n’est pas optimale, on voit bien le fond, qui doit être à 7 -8 mètres par endroit, mais l’eau est plutôt verte que bleue. Les coraux ne sont vraiment pas exceptionnels et peu nombreux. On peut avec de la chance apercevoir des raies géantes.

Le point fort de cette excursion comme pour l’autre, c’est le Shark Ray Alley ou l’on croise des dizaines de requins nourrices et de raies et l’arrêt d’une demi heure environ semble trop courte. Ici on a pied donc on peut bien les observer. Les requins nourrices qu’on a vu font au maximum 1 mètre de longueur. Tout petit avec des yeux verts et des moustaches, ils ne font vraiment pas peur, au contraire on a envie de jouer avec !

Le Coral Garden est à 50 mètres de la barrière de corail, on a pied partout et on peut se faufiler au milieu des coraux. Mais là encore, certains pourront être déçu car il y a peu de couleur. Ici aussi il y a des requins nourrices qui se baladent.

Au final on revient quand même satisfait de la balade en mer, surtout grâce aux requins. On peut aussi voir de près à quoi ressemble la barrière de corail de la mer des Caraïbes. Si en revanche vous êtes un féru de snorkeling et que vous avez déjà pratiqué dans des endroits de rêve, ne venez pas à Caye Caulker juste pour ça, vous risquerez d’être déçu !!

Caye Caulker

Faire sa propre excursion sur l’île

Les excursions en bateau, au retour sur l’île, s’arrêtent à deux points précis :

Le premier se situe au bord de la mangrove au niveau de l’hôtel Bella’s Backpacker :  Il y a des cavernes souterraines qui traversent toute l’île du sud, et on trouve un grand banc de poissons (tarpons) à la sortie de cette grotte souterraine, au niveau de l’hôtel Bella’s Backpacker. Le bateau s’arrête là un moment et laisse les touristes nourrir les poissons pour les voir sortir bec hors de l’eau. On peut tout aussi bien y aller par ses propres moyens à pied, et voir ces gros poissons depuis un ponton donnant directement sur l’eau.

Pour le deuxième arrêt, les groupes descendent du bateau pour voir de plus près des hippocampes,  au niveau d’un petit emplacement dans l’eau qui leur est réservé, au bord d’une plage minuscule . Il y a là un espace aménagé devant un petit bar de plage, avec transat et chaises en bois, le meilleur spot sur l’île pour voir le coucher de soleil. C’est devant le Iguana Reef Inn.
En plus de l’observation rapide des hippocampes, les touristes peuvent nourrir les pélicans et autres oiseaux qui viennent carrément gober le poisson dans leur main. (voir la vidéo)

Caye Caulker

Caye Caulker

Caye Caulker

Caye Caulker

Caye Caulker

Snorkeling in Belize Barrier Reef

Voici une vidéo d’immersion dans les eaux du Bélize, au milieu des requins nourrices et des raies!! Ici on fait un tour sur la deuxième plus grande barrière de corail au monde, avec l’équipe de l’agence « Caveman » depuis Caye Caulker.

Walking in Caye Caulker, comme si vous y êtiez !

Venez découvrir l’île de Caye Caulker, comme si vous y étiez, avec cette vidéo d’immersion au plus près de la réalité locale!! Une balade du nord au sud, et d’est en ouest sur cette île située en plein mer des Caraïbes, à quelques centaines de mètres de la deuxième plus grande barrière de corail au monde.

  1. Comme échangé par mail, nous ne sommes absolument pas sponsorisé par aucune marque, agence ou île paradisiaque, et il nous semble que nous ne faisons pas ici de comparaison. On regroupe juste des informations que l’on estime utiles en parlant de quelques alternatives à Caye Caulker. On attend donc vos précisions.

  2. Hello.
    Un avis purement subjectif qu’ il aurait fallu que vous precisiez pour que cela passe pour un article serieux.
    J’imagine que vous devez être sponsorisé par qques groupes ou investisseurs possédant ces fameuses îles oú l »eau est bien pkus cristaline moyennant paiement, que Caye Caulker….
    Dommage…

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.