Teror

Teror est une petite ville située au centre nord de l’île de Grande Canarie. Peuplé d’un peu plus de 10 000 habitants, tout l’intérêt de cette ville se trouve dans son centre historique, qui possède selon certains les plus belles maisons de style colonial. C’est en tout cas et de loin la plus touristique, même en basse saison, son centre est envahi par les touristes venus arpenter ses ruelles et apprécier ses marchés.

Que voir à Teror ?

Arrivé à Teror, vous trouverez facilement les indications menant aux différents parkings. Il est préférable d’arriver tôt, car ils se remplissent vite ! Il y en a deux grands juste à côté de la station de bus, l’Estacion de Guaguas Global. La ruelle qui remonte longe l’Ayuntamiento de Teror et son petit jardin. Au croisement de la mairie, tournez tout de suite à gauche et vous serez sur la Calle Real.

Le belvédère de Teror

Il y a sans doute plusieurs endroits qui permettent d’avoir une belle vue sur les environs. Au niveau du parking et de la station de bus déjà, il y a un belvédère qui offre une belle vue sur une partie de la ville.

La Calle Real de la Plaza

Cette rue est un enfilement de maisons colorées de style colonial et sa photo figure sur tous les guides. C’est le cœur historique, autour duquel s’est bâtie toute la ville. On peut y voir certaines des plus vieilles maisons de Teror, avec des balcons très caractéristiques. Elle mène tout droit à la place centrale, bordée de marchés, et la grande Basílica de Nuestra Señora del Pino.

La Basílica de Nuestra Señora del Pino

La Basílique Nuestra Señora del Pino date du XVIIIe siècle. Elle est ouverte aux visiteurs qui viennent en nombre admirer ses belles statues et ses peintures. Elle renferme la Virgen del Pino, Patronne du Diocèse des Canaries, ce qui fait de Teror le centre religieux de l’île. D’ailleurs, c’est à Teror qu’est célébrée chaque année la Fiesta de la Virgen del Pino, une fête qui dure une semaine et qui attire les pèlerins de toute l’île.

La Plaza de la Alameda

Derrière l’église et un peu en hauteur se trouve la Plaza de la Alameda ou Plaza Pío XII, sur laquelle trône le beau bâtiment du Palacio Episcopal.

Les marchés de Teror

Juste à côté, on a la Plaza De Mujer et la Plaza de Sintes qui accueillent d’autres stands, les jours de marché. En réalité, il y a des stands partout à partir du parvis de l’église. On y trouve surtout des produits artisanaux, nourriture, souvenirs, etc.

La Plaza Teresa de Bolívar

Au sud de la basilique, il y a un petit parc à voir, c’est la Plaza Teresa de Bolívar. Elle a été pensée et faite par Néstor Álamo et l’artiste canarien Santiago Santana. Elle permet de rejoindre des petites ruelles, et de remonter vers le parking en évitant la foule de la calle Real.

Les monuments de Teror

Vous verrez dans le village de très belles bâtisses, à commencer par celle de la mairie. Il y a aussi la Casa Consistorial du début du XXe, la Torre Amarilla, une tour qui fait partie de l’église, mais dans un style totalement différent. Devant la basilique, on peut facilement louper la Cruz Verde, une grande croix datant du XIXe. Enfin, il y a la Casa-Museo de los Patronos de la Virgen, avec une très belle cour intérieure.

Les ruelles de Teror

En dehors du centre historique, il y a quelques ruelles sympas à visiter, et on retrouve cette architecture typique, et ces maisons colorées et ces balcons fleuris !

En conclusion, Teror est incontournable si vous venez sur l’île de Grande Canarie. En revanche, la masse de touristes lui enlève clairement tout son charme. Le mieux est donc de venir très tôt, afin de profiter des lieux au calme ! Selon nous, même si Teror est intéressante d’un point de vue culturel, ce n’est clairement pas la ville la plus charmante. On préfère largement les villages atypiques et déserts d’El Roque, Tufia, ou des villes labyrinthiques comme Ingenio !

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.