Sensô-ji, Tokyo

Sensô-ji, le plus vieux temple de Tokyo

Le temple Sensô-ji est d’après les sources le plus vieux temple de Tokyo au Japon. Il est situé dans le quartier très animé d’Asakusa, entre la rivière Sumida et Ueno. Un sanctuaire à l’origine du Sensô-ji fut érigé au VIIe siècle, et de nombreuses structures s’y sont ajouté au fil du temps, comme le temple voisin de Asakusa Jinja au XVIIe siècle ou le Denbôin. Aujourd’hui, le sanctuaire est composé d’une bonne dizaine de temples. Le site et ses allées restent ouverts en permanence. Vous pouvez donc en profiter à toute heure du jour et de la nuit. C’est d’ailleurs à la nuit tombée, avec l’éclairage nocturne qui met particulièrement en valeur ses couleurs, que le Sensô-ji révèle toute sa beauté.

Voici quelques indications sur les différentes structures du site de Sensô-ji.

Kaminari-mon

La grande porte Kaminari-mon a donné son nom à la grande avenue perpendiculaire. Elle a été à l’origine bâtie au Xe siècle, puis maintes fois reconstruite au cours de son histoire. L’actuelle porte date de la seconde moitié du XXe siècle.  On tombe sur elle presque directement en sortant du métro. Vous entamerez donc la visite du temple en passant sous cette porte rouge immense qui abrite d’un côté deux statues des dieux Shinto Raijin et Fūjin, et de l’autre les statues des divinités bouddhiste Tenryu et Kinryū. Au milieu, il y a une lanterne géante, un chōchin, puis on s’engage sur la Nakamise-dôri.

Asakusa

Nakamise-dôri

La célèbre allée marchande Nakamise-dôri, longue de 250 mètres est bordée de chaque côté par des magasins de souvenirs. C’est un lieu de passage obligé pour rejoindre les différentes parties du temple. De chaque côté de l’allée, pour aller un peu plus vite on peut emprunter les deux petites ruelles à l’arrière des boutiques.

Asakusa

Asakusa

Hozô-mon

Tout au bout de cette allée, on tombe sur une autre porte similaire, la Hozô-mon. Celle-ci fut construite au Xe siècle, puis reconstruite au XVIIe suite à un incendie, puis au XXe après la guerre. La porte abrite deux grandes statues typiques, le niô ou gardiens de Bouddha. Les trois grosses lanternes, encore un chôchin au milieu et deux tôrô de chaque côté sont deux des quatre types de lanternes traditionnelles du Japon. Elles sont immenses et pèsent près d’une tonne ! Enfin, une fois qu’on passe de l’autre côté de la porte on peut voir les Waraji, deux représentations géantes de sandales de paille.

Asakusa

Asakusa

Asakusa

Asakusa

Asakusa

Asakusa

Asakusa

Asakusa

Gojûnotô haiden daitôku

Juste à gauche de cette entrée on aperçoit la pagode à cinq étages, Gojûnotô haiden daitôku. Comme tous les autres bâtiments du sanctuaire, la pagode a été reconstruite après les bombardements de la seconde guerre mondiale. La pagode est surtout belle la nuit grâce aux éclairages nocturnes, si vous préférez visiter un lieu un peu plus au calme, on recommande la visite en soirée.

Asakusa

Asakusa

Asakusa

Asakusa

Asakusa

Le Hondô

Juste en face, c’est le bâtiment principal du Sensô-ji, le Hondô, dans lequel on peut entendre et voir des moines chanter à l’unisson. D’ailleurs on peut se demander comment font ces moines pour tenir leur concentration tellement l’endroit est bondé et bruyant. Il y a des sortes d’amulettes qu’on peut faire tourner pour faire un vœu, moyennant quelques sous. D’ailleurs on peut voir des touristes abuser et les faire sonner comme des forcenés oubliant qu’ils se trouvent dans un temple. Le lieu est surtout pris comme une attraction touristique. Avec tous ces magasins tout autour, on a tendance à oublier qu’on est dans un temple, un lieu sacré, et qu’un minimum de silence s’impose.

Asakusa

Asakusa

Les temples annexes

De chaque côté du temple principal on peut visiter des petits jardins et sanctuaires shinto ou bouddhiste de moindre importance.

A droite du temple

Lorsque l’on est face au temple principal, sur la droite on peut aller visiter le temple Asakusa Jinja, les petit sanctuaire Hikan’inarisha et Kaguraden. Il y a aussi le sanctuaire Mikoshiko dans lequel son exposés des mikoshi (voir ci-dessous). Ces derniers utilisés lors du Sanja Matsuri, une procession monumentale qui a lieu le dernier week-end de mai.

Asakusa

Asakusa

Asakusa

A gauche du temple

Lorsque l’on est face au temple principal, sur la gauche on trouve toute une série de temples dans un espace boisé avec un étang. On trouve entre autres les temples Mitsumine, Kosodate Jizōson, Yōgōdō, Sensōji rokkaku dō, ce dernier étant apparemment le seul à avoir survécu aux bombardements. Plus loin encore on trouve une petite maison rouge en bois, le Awashimado

Asakusa

Asakusa

Asakusa

Asakusa

Asakusa

Asakusa

Asakusa

Le Parc Hanayashiki

Plus loin à l’ouest, on tombe sur le plus vielle fête foraine du Japon, le Parc Hanayashiki. D’ailleurs, depuis les allées arrières du temple Sensô-ji, on peut voir le sommet d’une des attractions et on entend les gens crier dans les airs.

Derrière le temple Hondô

Lorsqu’on contourne le temple principal, un grand espace permet de le voir de biais, et de ce côté-ci il n’y a pratiquement personne !

Asakusa

Asakusa

Ichikawa Nijiro

Tout au bout de cette place, on peut admirer la statue du personnage « Ichikawa Nijiro« , un célèbre acteur de Kabuki.

Asakusa

Les quartiers résidentiels au-delà du temple

Au delà de la statue, vers le nord du Sensô-ji, on rentre dans un quartier un peu plus résidentiel et moins fréquenté, mais il n’y a rien d’exceptionnel par ici.

Asakusa

Un plan pour mieux vous repérer à Asakusa

N’hésitez pas à télécharger cette carte au format KML pour pouvoir la consulter sur votre téléphone une fois sur place. On a relevé et indiqué sur la carte toutes ces rues au niveau de Asakusa. La carte marque une bonne partie des lieux à voir à Tokyo, il faut donc l’agrandir au niveau de Asakusa, ou cliquer directement sur la liste à gauche. Si jamais vous la modifiez et l’utilisez ensuite sur votre site, merci d’en indiquer la provenance ! Pour savoir comment utiliser la carte hors ligne sur votre téléphone, consultez notre petit tutoriel sur le sujet.

Les transports depuis / vers Sensô-ji

Pour se rendre au temple Sensô-ji, il y a plusieurs lignes possibles selon la gare de départ :

Depuis la gare de Tokyo

Il faut prendre la ligne JR Yamanote jusqu’à la gare de Kanda (2 minutes, 140 yens). On prend ensuite  la ligne de métro Ginza jusqu’à Asakusa (10 minutes, 170 yens).

Depuis la gare de Shinjuku

Il faut prendre la ligne orange JR Chuo jusqu’à la gare de Kanda (10 minutes, 170 yens). On prend ensuite  la ligne de métro Ginza jusqu’à Asakusa (10 minutes, 170 yens).

Depuis la gare de Ueno

On peut prendre directement le métro Ginza Line (5 minutes 170 yens).

Walking in Sensô-ji

Et voici pour finir une vidéo d’immersion au cœur du temple Sensô-ji. Ici on part de l’allée Nakamise dôri jusqu’aux différentes parties du temple.

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Top