Le Tak Bak à Luang Prabang

Le Tak Bak ou l’aumône des moines, une réputation exagérée?

L’aumône des moines, un cliché du Laos

L’aumône des moines de Luang Prabang au Laos ou Tak Bak est une des images d’Épinal du Laos. Cette ville coloniale avec ses innombrables temples se prête particulièrement bien à l’observation de ce rituel matinal. Pour le touriste de passage, cette image qu’il n’a vu que dans des documentaires a quelque chose d’intemporel. Le Tak Bak est typiquement le genre de scène qui dépayse et transporte le voyageur hors de son cadre habituel. Luang Prabang est petite, donc en principe on peut voir plusieurs files se succéder, des petits groupes de moines qui marchent les uns derrière les autres dans la pénombre matinale. Cette vision est finalement banale lorsqu’on fait un long voyage en Asie du Sud Est, surtout si l’on vient de la Birmanie voisine. Mais ici le Tak Bak est devenu au fil du temps une véritable attraction touristique, largement popularisée par les nombreux guides sur le Laos.

Les revers du tourisme de masse

Toute cette publicité a forcément des revers. Certains pourront être déçus par l’attitude parfois irrespectueuse de certains touristes qui se croient littéralement à Disney land !

La ville émet d’ailleurs des prospectus qu’on peut trouver un peu partout, sur lesquels il est bien écrit qu’il ne faut pas s’approcher de trop près des moines et les ‘mitrailler’ comme s’ils étaient des bêtes de foires. Vu l’attitude de certains touristes, chinois en tête, le Tak Bak en devient par moment un spectacle assez désolant. On a également vu des seniors français ou européens sans aucune gêne, certains dépassant les moines en courant pour les prendre de face. Ce qui fait partie du quotidien et qui constitue un rituel presque sacré pour les uns, n’est pour d’autres qu’une occasion supplémentaire de prendre une belle photo instagram. Et pour avoir la meilleure photo, on est prêt à tout. Comme certains blogueurs qui se mettent carrément à hauteur de genoux en plein dans leur trajectoire, juste pour avoir un belle perspective. Ces mêmes blogueurs vont ensuite donner des conseils sur la manière de « bien prendre des photos de moines ». Ça frise le ridicule.

Se lever aux aurores

Pour assister au Tak Bak, il faudra vous lever aux aurores, dès 5 heures du matin. Le Tak Bak dure une heure en moyenne, tous les moines retournent dans leur temple un peu après 6 heures,6h30. Les touristes peuvent aussi donner des offrandes aux moines, en observant bien sûr certaines règles. La première des règles serait peut-être de savoir pourquoi on le fait. Est ce qu’on a la légitimité de le faire ? Le fait-on parce qu’on est bouddhiste ? Cela a-t-il un sens réel pour nous ? Ou le fait on juste pour se mettre en scène dans une photo ?

Le Tak Bak à Luang Prabang : une grosse déception

En fait pour le Tak Bak à Luang Prabang, on se lève motivé, curieux de voir à quoi ressemble ce rituel bouddhiste. On sort son appareil photo, et très vite, lorsqu’on observe l’attitude des autres touristes, on le range. Une photo suffit. Il y a déjà des dizaines de gens qui courent, crient et prennent des pauses ridicules devant les moines pour avoir la photo instagram qui va bien. Ce n’est pas la peine d’en rajouter. Et on repart forcément un peu déçu. On a l’impression d’avoir été au zoo et on se dit que les gens sont vraiment cons parfois. Le pouvoir des réseaux sociaux sur le cerveau des gens et leur attitude est ahurissant.

Il y en a qui se refusent à aller nager avec des requins baleines ou des tortues. D’autres refusent de monter à dos d’éléphant, pour préserver la santé et le cycle naturel de ces animaux.
Cela aurait du sens également de ne pas assister au Tak Bak à Luang Prabang, pour préserver cette spécificité culturelle, pour respecter les moines et leur tradition.

Si vous voulez assister à l’aumône des moines de manière naturelle, il faut plutôt viser la Birmanie.

Tak Bak

Top