Crater Azul, Sayaxché, Guatemala

Crater Azul, le vrai paradis perdu du Guatemala

Sayaxché est une petite ville d’environ 10 000 habitants, située dans la région du Petén au Guatemala. Elle se trouve à 61km au sud de Flores, sur la route entre Coban et le lac Petén Itzá, ou plus loin, Tikal. La plupart des touristes la traversent donc sans s’arrêter. Pourtant il existe pas moins de 10 sites mayas dans le coin, parmi lesquels Ceibal, Aguateca, Dos Pilas, Tamarindito ou encore Altar de Sacrificios.

Mais Sayaxché est aussi la porte d’entrée à ce qui est sans doute le plus beau site naturel de tout le pays : une pure merveille  du Guatemala, le Crater Azul.

Une région au patrimoine naturel très riche

Rio la Pasion

Sayaxché se trouve au bord du fleuve Rio la Pasion. Celui-ci est un fleuve comme on en voit partout ailleurs. Mais à une trentaine de kilomètres à l’ouest de la ville, plusieurs bras de la rivières s’enfonçent dans la jungle et les mangroves et deviennent pour certains complètement transparents. On découvre alors un mon féerique, une forêt immergée et une eau parfois bleu turquoise, comme dans un véritable lagon !

Les cratères du Rio la Pasion

En agrandissant  la carte ci-dessous, on voit que les différents bras du fleuve Rio la Pasion se terminent par de nombreux « cratères » de différentes tailles. Selon votre guide et ses connaissances du lieu vous pourrez peut-être en visiter plusieurs. Plus au nord, il y a également des piscines naturelles publiques, Las Posas Azul, tout près du village Las Cruces.

La carte des lieux cités

Ci dessous la carte MyMaps où l’on peut voir ces différents points. On peut atteindre les Pozas azul depuis le village Las cruces en voiture. Las Posas Azul sont des piscines naturelles d’un des bras de Rio la Pasion. Plus à l’Ouest, en agrandissant la carte au maximum on distingue bien les deux rivières Rio Pucte et le Rio San Teodoro. Plus à l’ouest encore, là aussi accessible en voiture la naissance de l’Arroyo Pucte. (dernier point sur la gauche)

Malgré l’accessibilité en voiture, excepté les Posas Azul, les différents Rio et les cratères sont visités en lancha depuis Sayaxché . Nous n’avons pas tenté une excursion depuis Las Cruces, nous ne pouvons donc pas donner ici d’informations fiables sur ce point précis.

Crater Azul, une vraie merveille de la nature

un lieu totalement inconnu du grand public

D’une transparence incroyable, cette partie du fleuve et le Crater Azul lui-même, qui est une sorte de cratère sous l’eau d’une petite dizaine de mètres de profondeur, méritent à eux seuls le déplacement dans ce pays. C’est du même niveau que le « Enchanted River » sur l’île de Mindanao aux Philippines. Aucun cenotes visité plus tard au Mexique n’égale la clarté de ses eaux. C’est un lieu incroyable, complètement méconnu des voyageurs français, et des touristes en général! Et c’est tant mieux : nous sommes partis à deux, sur une lancha privée pour visiter de 8 heures à 15 heures, soit 7 heures durant, ce lieu absolument magique.

Crater Azul, la vraie pépite du Guatemala !

Il n’est pas non plus très connu des locaux, on trouve quelques rares vidéos sur internet (une dizaine tout au plus), et quelques photos. On ne peut s’empêcher d’en parler, et s’il vient à être connu des occidentaux, il pourra facilement détrôner Semuc Champey.

Crater Azul

Une excursion sur le fleuve Rio la Pasion

Jorge Luiz Mendez de Lancha Don Pedro

Nous nous sommes dirigés vers les lanchas dans l’espoir de trouver un guide pour l’excursion. C’est là qu’on a fait la connaissance de Jorge Luiz Mendez, un vieux sud américain d’environ 1m90, ce qui est plus que rare ici !Il nous propose d’abord les temples mayas. Lorsqu’on lui demande Crater Azul il semble étonné et perplexe. C’est apparemment rare que des touristes le sollicitent pour ça et il hésite, car la fameuse rivière peut-être trouble selon la période.

Le prix de l’excursion

Nous prenons rendez-vous pour le lendemain 8 heures, en lui laissant 200 QTZ de garantie. Forcément réticent de laisser un acompte au début, on a finalement trouvé ce personnage génial et digne de confiance. Vous pouvez donc y aller les yeux fermés.

 L’excursion est négociée au total 700 Qtz pour deux.

C’est le prix de la lancha, qu’on soit seul ou plusieurs. C’est aussi le prix que nous avions lu sur internet. (le prix peut-être négocié à 600, avec de la chance)

 Depuis Flores, le prix officiel de cette excursion est de 2500 Qtz.

700 Qtz est donc un très bon prix, et on vous le confirme : ça les vaut largement.

Les horaires et durée de l’excursion

 L’excursion démarre donc le matin à 8 heures et se termine vers 14-15h.

Nous sommes  reparti le jour même de l’excursion vers Florès. Sachez qu’il est possible de faire garder ses sacs à son hôtel en attendant.

Une chance inouïe !

Au dire de notre aimable guide Jorge : le site n’est connu que depuis 5 ans. Les jours de semaine sainte, il peut y avoir beaucoup de locaux dans cette partie du Rio , mais pas forcément au Crater Azul. Il n’a fait en tout et pour tout que 12 excursions au Crater Azul en 5 ans. C’est dire si l’endroit est peu visité !! Nous sommes donc seulement quelques touristes occidentaux à avoir vu cet endroit, et nous avons eu la chance de le découvrir seuls avec un guide franchement sympathique et attachant.

Même si on n’a fait que traverser le Guatemala, on est à peu près certain que le Crater Azul est l’une des plus belles merveilles naturelles du pays, loin devant Semuc Champey.

C’est en tout cas notre grand coup de cœur dans ce pays, car c’est un endroit vraiment unique !

Crater Azul

Crater Azul

L’excursion en bateau

Depuis Sayaxché, il faut compter  pas loin d’une heure, une heure et demi en lancha pour se rendre au Crater Azul, et autant pour revenir. En chemin on profite néanmoins d’une vue sublime sur le fleuve et la forêt, ses oiseaux énormes, ses crocodiles discrets et ses singes hurleurs. La navigation est un réel enchantement. La présence de crocodiles n’est pas impossible non plus du côté de Crater Azul, mais Jorge n’en a jamais vu par là.

Crater Azul

Crater Azul

Crater Azul

La découverte d ‘un lieu magique

La traversée sur les rio Pucte et Sa Teodoro

Au bout d’un trentaine de kilomètres sur le fleuve Rio la Pasion, on emprunte un bras du fleuve qui part sur la droite. L’eau du Rio Pucte s’éclaircit à mesure qu’on navigue jusqu’à devenir complètement transparente. La rivière se scinde à nouveau et on entre dans le Rio San Teodoro. L’eau est complètement translucide et on voit clairement à travers la surface. C’est au bout de cette rivière que l’on trouve le Crater Azul.

Une eau translucide au milieu des mangroves

Sur les 20 dernières minutes de navigation, c’est un réel enchantement. On navigue sur une eau totalement transparente avec différentes teintes de bleu en faisant des zig zags au milieu des mangroves. Le lit de la rivière est recouvert de plantes aquatiques que l’on distingue parfaitement depuis la surface. Le sable est noir en revanche, on met donc un peu de temps à réaliser la transparence de l’eau.

Crater Azul

Crater Azul

Crater Azul

Le Crater Azul, les autres cratères et ses mangroves

Un cadre unique

Tout au bout de ce labyrinthe, le Crater Azul forme une des extrémités d’un des bras de la rivière (voir la carte). C’est un trou assez profond dont on peut quand même atteindre le fond en apnée (5 à 8 mètres selon la période). On reste là bien deux bonnes heures, en découvrant pour la première fois de notre vie des mangroves dans une eau totalement transparente. En fait c’est un mélange de mangroves et de bois immergés dans une eau translucide. On nage en attrapant les branches, on passe sous des troncs d’arbres et s’il n’y avait pas toute cette végétation on verrait certainement très loin sous l’eau. En fait c’est de l’eau douce, donc comme dans un bain!

Nager dans une forêt immergée

On savoure l’aspect sauvage des lieux, exempt de toute présence humaine. Sur un périmètre de plusieurs kilomètres, le fleuve mais aussi les mangroves sont totalement transparents. Lorsque l’on quitte la rivière pour nager dans les mangroves, on se faufile alors au beau milieu d’une forêt immergée. On ressort dans un autre bras de la rivière totalement translucide..et ainsi de suite..

Comme on le voit sur la carte plus haut, il existe plusieurs Cratères du même genre dans ces lieux, dont certains uniquement accessibles à la nage, comme le Nacimiento Imox juste au dessus du Crater Azul

Crater Azul

Crater Azul

Crater Azul

Crater Azul

Crater Azul

Crater Azul

Crater Azul

Crater Azul

Crater Azul

Différentes teintes de bleu

On pourrait y rester des journées entières tellement c’est beau. Il y a différentes teintes de bleu, d’un bleu transparent à un bleu turquoise qu’on ne trouve en principe que dans des lagons, alors qu’on est dans une rivière au beau milieu de la jungle et des mangroves!

Au bout de deux bonnes heures on repart vers un autre bras de la rivière, où l’on découvre encore de nouvelles teintes de bleus, encore plus prononcées.

Crater Azul

Crater Azul

Crater Azul

La dernière étape, la rivière à la nage

On reste à nouveau là une bonne heure puis Jorge décide de tirer l’embarcation à bout de bras et de nous laisser nager sur plusieurs centaines de mètres vers la sortie. On avance ainsi (avec ou sans gilet de sauvetage) dans un espèce de couloir transparent avec une visibilité à plusieurs dizaines de mètres..cet endroit et cette excursion ont été pour nous un pur bonheur, même si on a toujours l’appréhension d’une possible mauvaise rencontre avec un prédateur. (Car là on a vraiment fait du hors piste)

Le matériel photo et les affaires

Concernant le matériel photo ou les affaires, on les laisse sur le bateau pendant qu’on nage. On peut s’éloigner du bateau car le silence de la nature permet d’entendre le moindre bruit de moteur. Jorge nage avec nous durant toute l’excursion et en profite comme nous. Nous n’avons pas pu aller au deuxième cratère, le Nacimiento Imox,  à cause de notre matériel photo justement car cela aurait impliqué de laisser le bateau au moins 30 minutes sans surveillance. Il y a possiblement d’autres visiteurs (à cette époque surtout des pécheurs locaux) qui peuvent débarquer et ce n’est pas très rassurant de laisser plus de 1500 euros de matériel sans surveillance sur un bateau isolé.

Une découverte qu’on ne regrette pas

Nous sommes heureux et fiers d’avoir découvert par hasard cet endroit, en faisant des recherches sur internet et sur google map. A ce jour, nous n’avons vu aucun blog en parler, à part peut-être un ou deux blogs anglophones ou espagnols. Les différentes vidéos trouvées sur le net montrent surtout des excursions en groupe, et les lieux semblent surtout visités en saison haute par des locaux ou des touristes sud-américains, au départ de Florès.

Si vous aimez la nature et les lieux secrets, si vous avez gardé en vous une âme d’enfant, cet arrêt est obligatoire, vous allez juste halluciner… On peut rester là plusieurs jours et combiner Crater Azul avec la visite de temples méconnus. Pour le coup le voyage peut-être réellement dépaysant et vous serez vous aussi parmi les premiers à découvrir cet endroit unique!

Snorkeling in the Crater Azul

Et voici pour finir une deuxième vidéo du Crater Azul, au dessus et sous l’eau !

  1. Merci pour cet article qui nous a donné envie de faire l’arrêt à Sayaxche ! On est aussi les seuls touristes dans la ville et on a fait l’excursion avec Jorge. C’était au top !!

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Top