Un Week end à Rome, quelques idées d’itinéraires

Passer un week-end à Rome

La ville de Rome en Italie, que certains considèrent comme la plus belle ville du monde, est en tout cas à visiter au moins une fois dans sa vie. Aujourd’hui capitale de l’Italie et ville moderne, elle traîne derrière elle près de 3000 ans d’histoire et joue évidemment de cette incroyable richesse culturelle et historique pour être l’une des villes les plus visitées au monde.

Elle est le second berceau de la civilisation occidentale après Athènes, à l’origine de toute l’architecture gothique et romaine qui ont façonné toutes les villes d’Europe. Le centre historique de Rome est classé au Patrimoine mondial de l’UNESCO, et ne représente en réalité qu’une infime partie de la ville qui est en totalité 12 fois plus grande que Paris !

Pour se faire une idée de la richesse architecturale de Rome, il faut savoir que son centre historique renferme plus de 300 églises, 2000 Palais, 200 fontaines. Il y a 8 parcs dans le vieux Rome, des dizaines de sites archéologiques et d’innombrables places plus ou moins grandes. Pour quelques jours seulement, il faut donc préparer un circuit et faire l’impasse sur un très grand nombre de sites.

A savoir pour bien préparer un circuit dans Rome

Il y a deux choses importantes à prendre en compte lorsqu’on visite cette ville et qu’on prépare son itinéraire: l’importance ou la fréquentation des sites, et leurs horaires d’ouverture. Tout dépend de l’heure à laquelle vous arrivez à Rome. Depuis l’aéroport de Rome jusqu’à Termini, en son centre, il faut compter 40 min-1 heure par la route et 32 minutes par le train. Le temps de trouver son hôtel et de se préparer, vous avez l’heure approximative du démarrage de votre parcours.

Il y a les sites que l’on peut visiter gratuitement tout en marchant, comme les places, les fontaines et beaucoup d’églises. Et il y a les sites majestueux, payants et qui prennent du temps, comme le Colisée, le Vatican, et d’autres sites archéologiques comme les Termes de Caracalla.

Pour gagner du temps, il peut-être utile de prendre un passe coupe-file, mais à certaines conditions seulement.

Préparer son circuit avec un pass d’accès prioritaire

Pour faire simple, voici le résumé des principaux pass proposés pour visiter Rome.

La carte Omnia

La carte Omnia offre les avantages suivants:

  • Une entrée gratuite pour les Musées du Vatican et la Chapelle Sixtine + un guide audio gratuit pour la Basilique Saint Pierre.
  • Deux entrées gratuites au choix parmi ces 6 sites de Rome : Le Colisée, Le Forum Romain et le mont Palatin, Les Musées du Capitole, le Galerie Borghèse, le Musée National du Château
    Saint-Ange, la Basilique Saint-Jean de Latran et le Cloître.
  • Une entrée prioritaire à la Basilique Saint-Pierre, la Chapelle Sixtine et au Colisée – gagnez plus de 4 heures sur chaque sites durant les périodes d´affluence.
  • Un ticket gratuit pour 3 jours pour le bus touristique hop-on-hop-off de Rome.
  • Un guide de voyage gratuit pour vous aider à préparer un séjour parfait.
  • Des entrées à prix réduits dans plus de 30 autres sites, attractions touristiques et musées de Rome.

Cette carte Omnia existe en version 24h (55€) ou 72h (113€).

La carte Roma Pass

La carte Roma Pass 72h à 38.5€ offre :

  • L’entrée gratuite et coupe file pour deux sites/musées de Rome (Villa Borghese, Colisée, Caracala).
  • Des réductions ou entrées gratuites à tous les autres sites visités ensuite.
  • Un accès illimité au réseau ATAC de transports en commun de la ville (bus, metro A, B, B1 et C et les lignes de train Roma-Lido, Roma Flaminio Piazza del Popolo-Viterbo, Roma-Giardinetti).

 

La carte Roma Pass 48h à 28 € offre

  • L’entrée gratuite et coupe file pour un seul site/musée de Rome

Pour le reste, la même chose que l’offre précédente.

La carte Rome City Pass

La carte Rome City Pass à 65€ offre :

  • Une entrée coupe-file pour la Basilique Saint Pierre.
  • Une entrée coupe-file pour Colisée+ Forum Romain + Palatin.
  • Un billet aller-retour gratuit pour le transfert aéroport de Ciampino ou l’aéroport de Fiumicino.
  • Un ticket gratuit 24h Hop-on Hop-off Bus.
  • Une réduction de 20% sur les Musées.
  • La réduction de 20% sur les Attractions.
  • Une réduction de 20% sur les Visites Guidées.
  • La réduction de 20% sur les Excursions.

Notre retour d’expérience sur la carte Roma Pass

Le Roma Pass : la réalité

Nous avons pris le billet Roma pass 72h à 38.5 € pour bénéficier de deux entrées coupe file : au Colisée (+ Palatin + forum romain) et aux thermes de Caracalla. Le Colisée, le Palatin et le forum Romain ne comptent que comme une seule entrée sur le pass. Il nous a permis de prendre 2 fois le bus, et 6 fois le métro.  On s’est dit que ce serait rentable, en fait pas du tout!!

Notre parcours : Le Colisée est à 12€, les termes de Caracalla à 6 € , le ticket de métro ou bus 1.5€ soit 9 € pour tous nos trajets. Soit 27 € au total, donc une perte de 11,50€ !!

Pour rentabiliser le pass il faut nécessairement prendre plus de transports en commun, visiter les musées, visiter le château de St-Ange à 10€ ou la villa Borghese à 12,5 €, histoire de perdre un peu moins de sous. Avec l’argent perdu finalement, on paye le gain de temps (en basse saison principalement au Colisée ou la villa Borghese, car à Caracalla par exemple il n’y avait personne…). La carte est utile si on reste vraiment 72h et elle sera mieux rentabilisée en haute saison pour couper les files d’attente des sites que vous aurez choisis.

Si on compte les trajets pour l’aéroport, qui ne sont pas compris dans cette carte, on peut rajouter soit entre 8 et 11 euros A/R par le bus, avec la navette Terravision , soit 28 € A/R par personne avec le train Leonardo Express.

Le Rome City Pass, pas rentable non plus

Pour le Rome city pass à 65€, là encore si vous ne faites aucune excursion, visite guidée ou attraction, vous paierez plus cher le pass que les sites en eux-même. La Basilique St Pierre est gratuite, le Colisée est à 12 €, le billet A/R aéroport est à 8 € avec le bus Terravision, le bus hop on hop off coûte 28 €. Au total ça revient donc à 48€ soit une perte de 17€!!

Des pass utiles sous certaines conditions

En résumé, les pass sont utiles si on les utilise pleinement, et qu’on utilise à fond les transports en commun. Si vous ne restez que deux jours ou un jour et demi comme nous, ne faites pas la même erreur de prendre un pass 72h, vous serez forcément perdants. Le principal atout des pass en général est le gain de temps pour le ou les sites auxquels ils donnent un accès prioritaire.  Si vous avez du temps, pour faire la queue par exemple, ils ne sont d’aucune utilité, au contraire, il vous feront perdre de l’argent ! Si vous êtes pressés, l’argent perdu en prenant un pass sera compensé par le gain de temps. En fait, rien n’est vraiment gratuit avec ces pass..!! La ville de Rome au final est évidemment largement gagnante !!

Préparer son circuit à Rome en basse saison (hiver)

Des sites qui ferment tôt

En hiver, on lit partout que la fermeture de certains sites a lieu une heure avant le coucher du soleil. En réalité, ces sites ferment à 16h30 voire 15h30, ce qui est extrêmement tôt!!

Organiser sa visite dès l’arrivée à Rome

Si vous arrivez aux alentours de midi à Rome, il faudra donc cibler le monument principal à voir, et s’y rendre soit en métro soit en taxi pour gagner du temps. Le Colisée, le Forum Romain et le Palatin, prennent entre 2 et 3 heures de visite. Les Termes de Caracalla, une heure, mais le site est un peu éloigné et aucun métro ne s’y rend. Pour le Vatican, la visite de l’ensemble des monuments prend plusieurs heures, on peut s’y rendre avec le métro MEA et descendre à la station Ottaviano. Ainsi, si vous n’avez que l’après midi le premier jour, vous devrez vous contenter d’un seul site et y aller directement sans attendre.

Tout le reste du temps, en fin d’après-midi et en soirée, vous pourrez vous balader à pied pour voir tous les sites gratuits.

Préparer son circuit à Rome en haute saison

Si vous venez à Rome en haute saison, vous aurez plus de temps puisque les sites restent ouverts jusque 18h en moyenne. Ça change donc complètement l’itinéraire. Il faut donc bien se renseigner sur les horaires d’ouverture de chaque site en fonction de la saison et préparer son itinéraire. Si vous aimez l’improvisation, prendre votre temps, et découvrir les choses au hasard de votre balade, sachez que vous ne verrez pas grand chose. C’est triste, mais Rome étant vraiment surchargée de touristes, c’est le genre de voyage qui se prépare en avance !

Que voir et que faire à Rome ?

Pour commencer, voici une carte listant pratiquement tous les monuments de Rome à voir : c’est une carte MyMaps, vous pouvez donc agrandir la carte et cliquer sur chaque marqueur pour voir le lieu en image.

Comme vous pouvez le constater, il y en a énormément. Il faut donc choisir un itinéraire précis pour économiser son temps tout en voyant le maximum de choses.

Un itinéraire à Rome pour les voyageurs pressés !

Nous avons parcouru Rome en 1 jour et demi : à pied d’abord, puis en bus et en métro pour gagner du temps. C’est un délai trop court pour prétendre connaître la ville, mais notre circuit nous a permis de découvrir ou au moins d’apercevoir quelques uns des plus beaux monuments de la ville.

L’itinéraire que nous proposons ici part de la gare centrale de Termini. Début du parcours à 15h à partir de la gare de Termini, et fin du parcours à la gare de Termini à 18h30 le lendemain. Cette carte montre en bleu l’itinéraire à pied, en vert les trajets en bus, et en rouge les trajets en métro. Chaque marqueur représente un monument visité ou croisé en chemin. Cliquez sur les points pour voir les illustrations.

Pour d’autres infos sur des villes connues d’Italie, n’hésitez pas à lire notre article sur Venise ou celui sur Bologne.

Un week-end à Rome : Jour 1

Casa dell’Architettura

En longeant la gare de Termini par la face sud, on tourne dans la via Carlo Cattaneo et on tombe sur un petit parc. Les bâtiments de l’Acquario Romano qui devaient accueillir un aquarium, abrite aujourd’hui la Casa dell’ Architettura.

un week-end à Rome

Basilica Papale di Santa Maria Maggiore

Deux rues plus au sud, sur la via Carlo Alberto, découvrez deux beaux monuments. On a d’un côté la Basilica Papale di Santa Maria Maggiore et de l’autre, le parc ou Piazza Vittorio Emanuele II. Cette propriété du Vatican possède aussi le plus haut campanile de Rome.

un week-end à Rome

Trofei di Mario (Piazza Vittorio Emanuele II )

Dans ce parc, on peut admirer le Trofei di Mario. Datant de 226 après JC, les ruines étaient en fait une fontaine et un château d’eau à l’époque romaine.

un week-end à Rome

Porta San Giovanni

Du parc, on peut prendre le métro à la station Vittorio Emanuel. Allez directement à la Porta San Giovanni pour admirer l’interminable muraille qui encercle la ville.

un week-end à Rome

Porta Asinaria

Voici une autre porte monumentale, mais quelques petits commerces situés juste devant gâchent un peu le paysage. C’est une des portes du mur d’Aurélien et date du IIIe siècle !!

un week-end à Rome

Basilica di San Giovanni in Laterano

En contournant la porte on aperçoit la magnifique basilique « di San Giovanni in Laterano« . Ce serait le premier édifice chrétien de cette envergure bâti en Occident au IVe siècle. Les bâtiments appartiennent au Vatican. Juste à côté se trouve le Palais du Latran.

un week-end à Rome

Piazza Giovanni Paolo II

Et juste derrière la Piazza Giovanni Paolo II. La place abrite le siège de l’administration du diocèse romain.

un week-end à Rome

Tempio di Ercole Vincitore

Vous pouvez ensuite rejoindre la rive du Tibre en passant par le Tempio di Ercole Vincitore et l’incroyable Teatro Marcello. Ce monument circulaire date de 120 avant JC  et il est donc le plus ancien bâtiment en marbre de Rome.

un week-end à Rome

Teatro Marcello

Construit par l’empereur Auguste au 1er siècle AV JC, c’est l’un des plus vieux monuments de Rome. Sa pierre polie et usée par le temps en témoigne !

un week-end à Rome

Basilica di San Bartolomeo all’Isola (Île Tiberine)

Sur l’île du Tibre, passez par la petite basilique di San Bartolomeo et rejoignez le fameux quartier du Trastevere.

un week-end à Rome

Le Quartier du Trastevere

Connu pour son côté « authentique » et préservé, le quartier du Trastevere est malgré tout très prisé des touristes.

un week-end à Rome

Basilique Sainte – Marie – du – Trastevere

Si vous êtes dans le Trastevere, ne ratez pas la Basilique Sainte-Marie-du-Trastevere. L’intérieur de cette église est vraiment impressionnant ! C’est l’une des plus anciennes églises de Rome puisqu’elle date du IVe siècle. Ce serait même le premier lieu de culte chrétien officiellement ouvert au public !

un week-end à Rome

Castel Sant’Angelo

Après le quartier de Trastevere, on prend la Via della Scala jusqu’au bout pour rejoindre l’imposant château de Saint Ange. A la base crée par l’empereur Hadrien en 125 pour son propre mausolée, l’édifice a eu ensuite des fonctions militaires et intégré au mur d’Aurelien.

 Tarif : le château est ouvert du mardi au dimanche de 9h00 à 19h30.
 Horaires: l’entrée est à 14,00 €.

un week-end à Rome

Piazza Navona

Depuis le Ponte San’Angelo il faut marcher un peu pour rejoindre la très connue Piazza Navona. Les jeux de lumières sur les fontaines et l’église Sant’Agnese in Agone lui confèrent un certain cachet à la nuit tombée.

un week-end à Rome

Santa Maria della Pace

Quelques mètres au nord de la Piazza Navona, il ne faut pas rater cette magnifique église cachée derrière les immeubles. Pour Rome, elle est très récente puisqu’elle date du XVe siècle !

un week-end à Rome

Le Panthéon

Pas très loin à pied, sur la piazza della Rotonda on peut aller admirer la très belle place du Panthéon. Le Panthéon a été bâti sur l’ordre d’Agrippa au Ier siècle av. J.-C. et reconstruit sous Hadrien le siècle suivant. A l’origine dédié aux dieux antiques, le bâtiment abrite aujourd’hui la basilique Santa Maria ad Martyres. Il fait partie des plus beaux monuments antiques de Rome.

un week-end à Rome

Obelisco del Quirinale (Piazza del Quirinale)

De retour vers la gare de Termini, on passe par la Piazza del Quirinale et son incroyable obélisque sculptée. La place est bordée entre autre par le palais du Quirinal, la résidence officielle du président de la République italienne, et le palais de la Consulta.

un week-end à Rome

La place de la République

Enfin, juste avant  la gare de Termini, on traverse la place de la République. Elle est entourée par des hôtels de luxe et on trouve juste à côté la basilique Sainte-Marie-des-Anges-et-des-Martyrs, au milieu des thermes de Dioclétien.

un week-end à Rome

Un week-end à Rome: Jour 2

Le Colisée

Depuis la gare de Termini, le Colisée (station Colosseo) se trouve à deux stations seulement. A la sortie, on traverse la rue et on est tout de suite dans les files qui mènent à l’entrée du monument. Cet emblème de Rome et même d’Europe date du 1er siècle ap. JC.

un week-end à Rome

L’Arc de Constantin

Une fois qu’on a fait le tour du Colisée, on ressort juste devant l’Arc de Constantin. Juste après sur la Via Sacra, on repasse des portiques pour entrer dans l’ensemble de ruines du Forum Romain et du Mont Palatin. Avec le Roma Pass, on peut rentrer sans faire la queue.

un week-end à Rome

La vue du Mont Palatin

L’idéal, pour ne pas avoir à faire demi-tour, est de s’engager tout de suite à gauche après la deuxième petite arche, l’Arco di Tito. Le chemin grimpe vers la colline du Mont Palatin qui offre plusieurs points de vue sur la ville. Si on emprunte les premiers escaliers sur la droite, on va au premier point de vue, au niveau du Domus Tiberiana.

Le mieux est de rester sur le chemin central et d’aller tout au bout. On tombe sur plein de petites ruines, et le chemin fait le tour de la colline jusqu’à son point culminant. A son extrémité, on a une vue dégagée sur toute une partie de Rome. On redescend ensuite à travers les jardins jusqu’au dernier view point, depuis lequel on voit l’ensemble des ruines: une vue splendide!

On peut y voir, entre autre, le Monument à Victor – Emmanuel II, le Tempio di Venere Genitrice, le  Foro di Cesare, le Milliarium Aureum, le Foro Romano, la Basilica Julia, le Temple de Vesta, Maria Antiqua, la Basilique Santa Francesca Romana, l’Arco di Tito, le Tempio di Venere e Roma, la Basilique Santa Francesca Romana et d’autres ruines connues. En redescendant de cette petite colline on aperçoit la via sacra par laquelle on arrive et le Colisée en fond.

un week-end à Rome

un week-end à Rome

un week-end à Rome

Via dei Fori Imperiali

En redescendant le Mont Palatin on repasse devant l’Arco di Tito. Le chemin mène à la sortie, avec de chaque côté toutes les ruines. En haut des derniers escaliers, on tombe sur la Via dei Fori Imperiali, la fameuse avenue bordée de chaque côté de ruines millénaires.

un week-end à Rome

un week-end à Rome

un week-end à Rome

Monument à Victor – Emmanuel II (Altare della Patria)

Tout au bout de cette avenue sur la gauche on peut aller visiter l’imposant Monument à Victor Emmanuel II. Sur la Piazza Venezia, en haut des nombreuses marches il y a un autre view point, encore plus haut et qui surplombe toutes les ruines qu’on vient de voir, le Colisée et la Via Imperiali. Le bâtiment date de la fin du XIXe siècle, il est donc beaucoup plus récente que le reste des monuments romains.

un week-end à Rome

un week-end à Rome

un week-end à Rome

Terme di Caracalla

Les termes de Caracalla sont assez éloignées, malheureusement aucun métro ne s’y rend. Cet incroyable monument se trouve à l’est du Circus Maximus et fait partie des incontournables de Rome. Bâti sous l’empereur Caracalla au IIIe siècle, c’est aujourd’hui l’édifice thermal le mieux conservé de la Rome antique.

un week-end à Rome

A l’entrée, une image permet de se rendre compte de ce qu’étaient ces termes à l’origine:

un week-end à Rome

Porta San Paolo

Cette porte se trouve tout au sud de la partie historique de Rome, au métro Piramide. Il y a plusieurs portes qui délimitent la Rome antique, celle-ci est l’une des plus imposantes.

un week-end à Rome

La pyramide Cestius

Cette pyramide est accolée à la muraille, juste en face de la porte San Paolo. Elle semble hors contexte mais elle a pourtant plus de deux milles ans ! Elle est donc contemporaine d’autres ruines romaines.

un week-end à Rome

Piazza del Popolo

Depuis Termini on peut facilement rejoindre la station Flaminio en métro et sortir directement sur cette fameuse place.

un week-end à Rome

Piazza di Spagna

En marchant quelques minutes à peine depuis la place, on tombe sur la très bondée Piazza di Spagna. C’est l’une des places les plus fréquentées de Rome, maintes fois remaniées depuis le XVe siècle. En haut des marches, l’église de la Trinité-des-Monts domine toute la place.

un week-end à Rome

Fontana di Trevi

Pour rejoindre la fontaine de Trevi, là aussi il suffit de marcher quelques petites centaines de mètres depuis la Piazza di Spagna. Un petit gps ou une carte peut-être utile pour ne pas se perdre dans le dédale des ruelles. La fontaine de Trevi, même en hors saison est archi bondée. On y reste pas longtemps car la foule et tous les gens faisant des selfies deviennent vite oppressants ! C’est la plus grande fontaine de la ville, et elle date du XVIIIe siècle.

un week-end à Rome

Piazza San Pietro

Pour rejoindre la place la plus connue de Rome, on peut là aussi prendre le métro et descendre à la station Ottaviano. Il restera alors quelques centaines de mètres à marcher avant de tomber devant le Vatican.

un week-end à Rome

Comme vous pouvez le constater, un week-end à Rome peut suffire pour voir l’essentiel de la ville. Rome est une grande ville, mais pas mal des monuments restent concentrés et proches les uns des autres. Les Termes de Caracalla, le quartier de Trastevere, le Vatican et la Place St Pierre, et juste avant la place de Popolo sont les sites les plus éloignés de Termini. Il faut donc prévoir un itinéraire logique pour ne pas avoir à faire des allers-retours. Malgré tout, on pense que deux jours pleins et même trois jours sont plus adaptés pour en profiter pleinement. La ville en soirée a son charme mais c’est quand même mieux de pouvoir admirer les détails de chaque monument à la lumière du jour. Sachez que Rome est très sombre la nuit !

Comment se rendre au centre de Rome ?

Depuis l’aéroport de Fiumucino jusqu’à Rome en train

Le Leonardo Express

Vous pouvez opter pour le train avec la compagnie Leonardo Express. Le train se rend directement à Termini. Il se prend dans la gare, située juste en face du hall d’arrivée de l’aéroport.

 Tarif : l’aller est à 14 euros.
 Horaires : les trains circulent toutes les 30 minutes entre 6h38 et 23h38, et le trajet dure 30 minutes.

La ligne Sabina-Fiumicino linea FR1

Vous pouvez aussi prendre le train avec la Sabina-Fiumicino linea FR1. Ce train s’arrête aux stations Trastevere, Ostiense et Tiburtina.

 Tarif : l’aller est à 8 euros.
 Horaires : Le train circule entre 5h58 et 23h28.

Où trouver la gare à l’aéroport ?

En sortant du terminal d’arrivée, on voit tout de suite les indications pour le train. La gare se trouve dans l’ immeuble situé à quelques mètres en face. Une fois les escalators montés, on arrive au hall des trains, avec les guichets officiels pour les billets de train.

Depuis l’aéroport de Fiumucino jusqu’à Rome en bus

Les bus SIT

Le bus-navette de SIT relie l’aéroport de Rome Fiumicino (Terminal 3) à la Piazza Cavour et à la gare de Termini.

 Tarif : Le ticket est à 8€ .
 Horaires : Les bus circulent de 8h30 à 0h30.

Les bus Terravision

La compagnie TERRAVISION est la plus citée car la moins chère. Il va directement à la gare de Termini depuis le terminal 3.

 Tarif : Le ticket est à 4€ .
 Horaires : Les bus circulent entre 5h35 et 23h00.

Les Tam Bus

La compagnie TAM BUS relie l’aéroport (Terminal 3) à Termini (4€) et Ostiense (6€). Les bus circulent entre 8h00 et 23h20.

 Tarif : Le ticket est à 4€ .
 Horaires : Les bus circulent entre 5h35 et 23h00.

Les bus Schiaffini

La compagnie SCHIAFFINI relie l’aéroport (Terminal 3) jusqu’à Termini.

 Tarif : Le ticket est à 4€ .
 Horaires : Les bus fonctionnent de 6h30 jusqu’à 21h50.

Les bus Cotral

Enfin, les bus COTRAL relient l’aéroport (Terminal 2) à la station Cornelia (sur la ligne A) entre 5h10 et 20h10 et à la gare EUR Magliana (sur la ligne B) entre 5h30 et 21h00. Ils desservent également les gares de Tiburtina et de Termini avec un service de nuit.

 Tarif : Les billets est à 7€.
 Horaires : Les bus fonctionnent entre 5h10 et 21h00.

Depuis l’aéroport de Fiumucino jusqu’à Rome en navette privée

Dans le hall de la gare, à côté des guichets officiels pour les billets de train, on trouve aussi plusieurs petites agences qui proposent le transport en van privé (6-9 personnes). Si vous êtes pressés, c’est une solution à prendre en compte. On attend pas plus de 10 minutes en principe et il va plus vite que le bus. On traverse tout le sud de Rome en passant par le Colisée, les termes de Caracalla et le Circus Maximus. Si le train part 30 minutes après votre arrivée à l’aéroport, le van est donc la solution idéale pour vous rendre au centre sans attendre.

 Tarif : la course coûte 14 euros.
 Durée : le trajet sera d’environ 30- 40 minutes.

Se rendre au centre de Rome en métro

Une fois dans la ville de Rome, il y a quelques stations de métro à retenir pour vos visites:

Un Week end à Rome

Les deux principales lignes de Rome sont la ligne orange (M A) et la ligne bleue (M B), c’est là qu’on trouve la majorité des attractions touristiques.

Sur la ligne bleue:( M B)

Termini : la gare centrale, immense, autour de laquelle on trouve pas mal d’hébergements pas chers.

Colosseo : la station est à une dizaine de mètres du Colisée.

Circo Massimo : on sort directement avec vue sur l’immense espace ouvert du Circus Maximus.

Piramide : pour atteindre l’une des plus imposantes portes de Rome, avec en prime la pyramide Cestius.

Sur la ligne Orange (MA)

Termini

Repubblica : on sort au pied des deux bâtiments circulaires (hôtels) qui entourent la place de la République et on voit en face la Basilique Sainte-Marie-Des-Anges-et-Des-Martyrs.

Barberini Fta Trevi : la station porte le nom de la fontaine, mais il faudra marcher un peu pour la trouver. Il faut descendre la via del Trittone sur 2 ou 300 mètres, et tourner à gauche sur la via Poli.

Spagna : à la station Spagna, il suffit de traverser la rue et on se retrouve vite au milieu d’une foule compacte, sur la Piazza di Spagna.

Flaminio Piazza del Popolo : on rejoint ici la Piazza del Popolo et juste à côté la Terrazza del Pincio à l’intérieur de l’immense parc où l’on trouve également la villa Borghese et plusieurs autres musées.

Ottaviano S.Pietro : c’est la station la plus proche pour se rendre au Vatican, ou sur la Place St Pierre.

Sur la même ligne, dans l’autre sens, on peut descendre aux stations:

Vittorio Emmanuele: pour visiter le parc du même nom et les ruines du Torfei di Mario.

S. Giovanni : pour admirer une autre porte de Rome, la muraille et juste derrière la Basilica di San Giovanni in Laterano.

Où dormir à Rome ?

Le quartier de Termini

Rome est une ville immense : on trouve un hôtel presque dans chaque rue, chaque quartier. Nous avons choisi le quartier de Termini par commodité et parce que c’est là qu’on trouve les hôtels au meilleur prix. L’hôtel Albergo Enrica a été un bon choix, on se retrouve dans un appartement privé avec salle de bain et mini balcon, dans un immeuble typiquement romain, ou il y a aussi des habitants. On est là à deux rues au nord de la gare de Termini.

Cliquez sur ce lien pour voir une partie de l’offre d’hébergement dans la ville.

un week-end à Rome

Visite guidée de Rome

Voici une longue vidéo, sorte de visite guidée de Rome avec la GoPro.

Le Coliseum à Rome

Découvrez le Colisée comme si vous y étiez avec notre vidéo immersive !

Les Terme di Caracalla à Rome

Et voici notre vidéo d’immersion au cœur des termes de Caracalla !

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Top