Villahermosa, Tabasco, Mexique

Villahermosa, la capitale du Tabasco

Villahermosa au Mexique a été fondée au XVIe siècle par les colons espagnols. C’est aujourd’hui une ville immense qui ne ressemble en rien aux villes du Yucatán ou du Chiapas voisin.  Cette capitale régionale est devenue un important centre politique et économique dans cette partie du Mexique, notamment grâce l’exploitation de gisements de pétrole dans la région. Construite sur les bords du fleuve Usumacinta, sa configuration même en fait une ville à part : on y trouve toutes les caractéristiques d’une ville moderne et surpeuplée, mais elle a su garder un certain charme avec ces nombreux parcs et la dizaine de lacs qui la morcellent en plusieurs quartiers bien distincts. On y trouve un aéroport international, mais elle mérite bien plus qu’une simple escale. C’est ici l’occasion de découvrir une grande ville mexicaine, au sens propre du terme, et une région souvent ignorée des touristes, le Tabasco.

Ou dormir à Villahermosa?

Dans la ville, on trouve d’innombrables hôtels en tout genre. Il faut savoir que cette ville immense est découpée en plusieurs quartiers gigantesques, souvent difficiles d’accès en raison des lacs qui obligent les taxis à faire de longs détours. On peut séjourner près du parc de la Venta, à l’Hôtel Graham ou à l’Hotel & Suites Real Del Lago.

Si vous choisissez cette option, vous serez près de « Laguna de los Illusiones » avec une vue sur ce lac, et à 15 minutes à pied du parc de la Venta, et dans la continuité, le parc Parque Tomás Garrido Canabal. C’est une bonne option pour être à la fois proche de la nature et pas trop loin du centre.

Pour être au coeur de la vie locale, il faudra viser le quartier historique de la zona Luz où on trouve plein d’hôtels, en bord de fleuve ou dans les quartiers.

Villahermosa

Comment venir à Villahermosa ?

D’où que vous veniez, le site des bus Ado indique les horaires et les coûts des trajets pour tout le Mexique.

Venir depuis le Chiapas

Si vous venez depuis Palenque, il suffit d’aller au terminal de bus Ado par lequel vous êtes arrivé, et de là on peut rejoindre toutes les destinations avec des bus de différentes compagnies. Villahermosa est située à 150km environ de Palenque, le trajet coûte 140 pesos par personne et dure environ 2 heures.

Palenque

Repartir à l’aéroport International

L’aéroport de Villahermosa est situé à environ 15km de la ville. Le trajet dure à peine 15min, et il coûte extrêmement cher pour ce que c’est. Depuis votre hôtel situé près du Parque de la venta, la course est au prix de 150 pesos. Depuis le centre ville, les prix vont de 150 à 200 pesos la course, il n’y a pas mois cher : van privé depuis l’hôtel ou avec un taxi, il n’y a pas de bus public qui se rende à l’aéroport directement.

Que voir et que faire à Villahermosa : un circuit dans la ville

Comme la ville est immense, on vous propose ici une petite randonnée urbaine depuis le parc de la Venta jusqu’au quartier populaire zona luz

Le Parque la Venta

Ce parc immense est en fait un arboretum et un zoo réunis. On déambule dans les allées au milieu d’une jungle exotique pour visiter des enclos à perroquets, crocodiles, ou félins. Dans le parc un petit sentier balisé permet de découvrir des têtes géantes aux traits négroïdes et des sculptures en pierre, un héritage de la civilisation Olmèque et de l’ancienne cité La Venta. C’est l’attraction numéro 1 à Villahermosa. L’entrée coûte 40 pesos par personne et on y reste environ1 heure ou 2. Les trépieds pour filmer sont strictement interdits. On a rédigé un article et fait une vidéo pour mieux décrire l’endroit

Parque Museo La Venta

A la sortie du parc, on peut le contourner pour longer le lac jusqu’au Mirador de las Aguilas, et le Parque Tomás Garrido Canabal. En chemin on croise des dizaines de Coatis, curieux mais qui ne se laissent pas caresser non plus. Dans le lac, si vous avez de la chance, vous pourrez aperçevoir des crocodiles. Il y en a dans tous les grands lacs de la ville. Le Parque Tomás Garrido Canabal est une aire de repos pour les jeunes citadins, assez joli et bordé par de grands palmiers.

Parque Museo La Venta

Tout au sud du Parque Tomás Garrido Canabal on débouche sur l’Avenida Paseo Tabasco, et de là on peut prendre un collectivo (van) à 7.5 pesos par personne pour rejoindre la Catedral del Señor de Tabasco.

Catedral del Señor de Tabasco

Depuis le parc et en collectivo on rejoint en 5 minutes cette immense cathédrale, très jolie de l’extérieur et autrement plus grande que les églises qu’on peut voir dans le Yucatán. Elle se trouve au croisement de l’Avenida 27 de Febrero et de l’Avenida Paseo Tabasco. L’église telle qu’on peut la voir aujourd’hui date du XVIIIe siècle.

Villahermosa

Plaza de Armas

De là, on est à 15 minutes à pied du centre historique de la ville. En marchant tout droit sur l’avenue, on arrive au bord du fleuve, el Rio Grijalva et plus haut le Puente Peatonal Manuel Pérez Merino et son Mirador. Au pied du pont, on tombe sur la Plaza de Armas. Cette grande place est le point de départ du village historique. Sur cette place on peut voir el Palacio del Gobernador, la Parroquia de la Inmaculada Concepción, une église toute blanche. Ces deux monuments datent du XIXe siècle. Il y a à droite un petit parc et des marches qui mènent au Puente Peatonal Manuel Pérez Merino d’où l’on peut admirer les rives du fleuve el Rio Grijalva. Le Mirador Torre del Caballero ne semble pas toujours ouvert au public, on ne sait pas d’ailleurs s’il l’est, il faut se renseigner sur place.

Villahermosa

La Zona Luz

Au nord de la grande Place commence le quartier de la Zona Luz, c’est la zone historique et touristique de Villahermosa, un quartier populaire et commerçant, piéton et bondé de monde. C’est vraiment un endroit charmant et très vivant, au coeur de la vie locale. On y trouve tout type de commerçes avec en prime des maisons coloniales et des maisons colorées. On peut déambuler parmi les 3, 4 rues qui forment ce centre historique : Narciso Saenz, 5 de Mayo, Ignacio Addama, Benito Juarez. Ces 4 rues parallèles piétones entre la calle Ignacio Zaragosa au nord, et l’Avenida 27 de Frebrero au sud forment un petit bloc qu’on parcourt assez rapidement. Au milieu, au croisement de la calle Miguel Lerdo de Tejada, on peut rejoindre à l’ouest le petit parque los pajaritos en empruntant un escalier entouré de maisons colorées.

Villahermosa

Les quartiers secrets de Villahermosa !

Une fois sur la calle Zaragosa, on peut poursuivre à pied vers l’ouest, en direction du lac et parque El Jicaro. En chemin vous allez traverser les perpendiculaires Eusebio Castillo, José maria Morelos y Pavon, et l’Avenida Francisco Javier Mina. A ce dernier croisement, arrêtez-vous un instant et regardez en face sur la droite. Vous allez voir un petit passage, le Cto. de Guelatao. C’est un mini quartier isolé, un peu caché, sorte de favelas aux ruelles étroites et aux maisons colorées. Il règne une atmosphère vraiment charmante ici, avec les nombreux enfants du quartier qui vous scrutent derrière leur fenêtre sans vitre..ça ne craint absolument rien, les gens sont même souriants, et on a envie de s’y poser un moment. Cet ensemble résidentiel populaire n’est indiqué dans aucun guide, et il vaut vraiment le détour. Ce ne sont que quelques ruelles entassées au milieu de grandes avenues, mais si vous passez par là, faites ce petit détour!

Le plan du circuit:

VIllahermosa

Yumka

Plusieurs guides citent Yumka , un parc écologique qui est en fait un zoo un peu à l’écart de la ville, juste au dessus de l’aéroport. On trouve des collectivos qui s’y rendent et l’entrée est à 100 pesos par personne.