Cerro de la Vigía, Trinidad

Cerro de La Vigia, le Panorama sur Trinidad

Cerro de la Vigia, c’est le nom donné à une colline, ou au sommet d’une colline située à  l’arrière de la ville de Trinidad à Cuba.

Il y a en ville déjà un grande église et plusieurs terrasses qui permettent d’apprécier la ville depuis les hauteurs. Mais on reste à l’intérieur de Trinidad. Pour avoir une vue encore plus aérienne, il faut aller au Cerro de la Vigia. L’accès est gratuit.

Rejoindre le Cerro de la Vigia

La ville de Trinidad se trouve au pied d’une colline. Pour rejoindre les ruelles et les dernières maisons tout au nord du village, il faut donc grimper un peu. A l’extrémité nord du village, les maisons sont souvent des taudis et on sent une plus grande pauvreté. Le village semble s’agrandir et les maisons sont pour certaines inachevées (pas de toits ni de fenêtre). Le sol pavé disparaît au profit de chemins de terre parfois boueux.

Pour rejoindre la colline, le plus simple est de contourner l’ Ermita de Nuestra Señora de la Candelaria de la Popa par la gauche, (léglise en ruine ci-dessous) en empruntant la ruelle calle Polvora. Celle-ci se transforme en chemin de terre et mène à la Discotecas Las Cuevas (une boîte de nuit dans une grotte! ). Le chemin menant à la tour telecom se trouve juste derrière.

Cerro de la Vigia

Cerro de la Vigia

Cerro de la Vigia

Cerro de la Vigia

Cerro de la Vigia

Cerro de la Vigia

Vous pouvez aussi emprunter la Calle Procoppio plus à l’est, mais le chemin est plus long car il faut contourner l’hôtel Las Cuevas par un petit chemin isolé.Il y a par ici pas mal de déchets, c’est dirons-nous, la face cachée de Trinidad !

Cerro de la Vigia

Cerro de la Vigia

Cerro de la Vigia

En chemin…

Une fois au pied de la discothèque, il faut marcher une bonne vingtaine de minutes sur la colline jusqu’à la tour Telecom. Tout du long on a déjà de beaux panoramas sur Trinidad : vers le sud on a une vue aérienne sur toute la ville et sa vallée jusqu’à Playa Ancon et la mer. A l’est on longe une série de montagnes décorées de centaines de palmiers.

Cerro de la Vigia

Cerro de la Vigia

Cerro de la Vigia

Cerro de la Vigia

Cerro de la Vigia

Cerro de la Vigia

Cerro de la Vigia

Cerro de la Vigia

Cerro de la Vigia

Cerro de la Vigia

Cerro de la Vigia

Nöel et Vladimir

Tout en haut de la colline, on entre dans l’enclos de la tour Telecom. Lors de notre passage, il y avait Noël en charge du gardiennage des lieux 3 fois par semaine et accessoirement prof de salsa, et son frère, Vladimir, qui fait guide à cheval dans la vallée, et gardien de la galeria Trista dans la ville.

Si vous lui demandez, Noël pourra vous emmener sur le toit d’un petit bâtiment en béton. On grimpe à l’échelle et sur le toit, il s’adonne à des explications et descriptions de toute la Valle de Los Ingenios. Même s’il parait un peu froid aux premiers abords, il est super gentil. Son visage s’illumine lorsqu’à la fin de ses explications, on lui donne un gros pourboire. Du coup, on reste un moment à discuter avec lui. Il gère ainsi les touristes qui s’aventurent jusque là et ces visites sont pour lui un complément de salaire non négligeable.

Un point de vue aérien

Le Cerro de la Vigia, culminant à 180 mètres au dessus du niveau de la mer, offre un panorama sans pareil  :  on voit la même chose qu’au début du chemin mais de plus haut, et surtout au nord-ouest, on peut observer toute la Valle de los Ingenios, la rivière Rio Guaurabo et les chemins de fer qui la traversent. Le train est apparemment en activité seulement en haute saison.
On entraperçoit également les anciennes fincas, champs de canne à sucre et de café, quelque bâtiments coloniaux datant du XVII et XVIIIe siècles posés le long de la rivière.

Cerro de la Vigia

Cerro de la Vigia

Cerro de la Vigia

Cerro de la Vigia

Les parcs naturels

Coté nord-ouest, au pied des collines se trouve le Parque Natural El Cubano où l’on peut déjà se baigner dans la rivière, la cascade de Javira et ses piscines naturelles.
Plus loin derrière ces montagnes c’est le Parque Natural Topes de Collantes avec là aussi de nombreuses cascades et piscines naturelles. Pour ce dernier parc, les guides sont recommandés.

La Torre de Manaca Iznaga

A l’extrémité nord, visible seulement avec des jumelles ou un bon zoom, une des plus vieilles tour coloniale en pierre de Cuba :  la Torre de Manaca Iznaga, qui elle aussi offre apparemment une belle vue sur la région. Elle se trouve au pied du village Manaca Iznaga à 16 km au nord-est de Trinidad.

Une randonnée dans la Valle de Los Ingenios

Toute la vallée peut être découverte à dos de cheval depuis Trinidad. Selon les informations recueillies par Vladimir,  une balade de minimum 3 heures dans toute la Valle de Los Ingenios coûte 15 CUC. Au programme donc, balade à cheval, découverte des finca et baignade dans des cascades.

Les rabatteurs partout en ville vous proposeront des prix allant de 10 à 15 CUC.

Un plan pour mieux vous repérer

 

Top