Que voir à Yangon: Shwedagon Padoga

La Shwedagon Padoga , un lieu incontournable!!

Shwedagon Padoga, le premier centre religieux du Myanmar, à coup sûr ne vous laissera pas indifférent.Ce lieu saint bouddhiste dont les premières pierres datent du VIe siècle, est une pure merveille. Abrité du vent, il s’illumine de milliers de bougies la nuit tombée.De jour comme de nuit, ce site majestueux, d’une beauté sans pareille restera sans aucun doute un de vos meilleurs souvenirs du pays.

Informations pratiques

La visite de ce lieu est incontournable car c’est à la fois la plus grande et la plus impressionnante pagode encore fréquentée de Yangon et de Birmanie: Shwedagon est située sur la colline de Singuttara.Quand on dit « pagode » ici, c’est en réalité un sanctuaire immense (5.6 hectares) dont le sol est en marbre (on y marche pied nu bien sur) avec des dizaines de pagodes et beaucoup de petits temples et des centaines de buddhas partout.La pagode Shwedagon ( la pagode centrale) culmine à plus de 100 mètres de haut.
Il y a quatre entrées sur le site, nord, sud, est et ouest, chacune au bout d’un long escalier qui gravit la petite colline. Le ticket d’entrée s’élève à 8000 Kyats par personne. Les femmes doivent se couvrir les épaules sinon on peut emprunter un gilet à l’entrée qui devra être restitué à la sortie pour récupérer la caution(4000 kyats). Les shorts sont également interdits comme dans tous les temples. Il y a des fontaines d’eau potable à disposition.On peut trouver des petits restaurants traditionnels tout autour de la pagode. Il faut juste penser à conserver le ticket d’entrée pour ne pas repayer de nouveau si vous en sortez.

Shwedagon Padoga

Un lieu sacré

Ce lieu est hautement symbolique pour les birmans, il suffit de rester là assis à les contempler pour s’en apercevoir. Pas un birman ne passe devant un bouddha sans joindre les deux mains en signe de prière.Certains marchent les deux mains jointes, du début à la fin, d’autres se prosternent par terre.Tous en tout cas, sont la pour prier..
Entre eux, devant eux et derrière eux, des touristes se faufilent, prennent des photos, parfois de manière très maladroite.De petits moines apprentis, des enfants bonzes viennent prier devant la pagode, et se voient vite entourés d’une dizaine de touristes (francais, anglais allemands surtout) qui les mitraillent avec leurs appareils, parfois à même pas un mètre de leur visage.

Shwedagon Padoga

Articles similaires