Apo Island

Apo Island

 Apo, une ile paradisiaque grace à ses tortues

L’île d’Apo est une minuscule île, située tout au sud de l’île du Négros Oriental, à kilomètres au sud de Dumaguete.

Apo Island

L’île n’est pas aussi sauvage que certains la décrivent, il y a quand même l’eau courante, contrairement à d’autres iles. Il y a un peu moins de mille habitants, répartis dans deux villages, l’un par lequel on arrive, plus grand, et un plus petit à l’arrière de l’île.

Sur l’île on compte deux lagons, l’un de couleur verdâtre,et l’autre, marron et boueux.Les petits chemins qui y mènent sont charmants.
A Apo les gens sont de manière générale très souriants et disent très facilement bonjour, surtout les jeunes écoliers et les enfants (comme d’habitude en Asie)

Apo Island

L’île est une exception grâce à ses tortues, mais sans elles, peu de gens y resteraient.Elle a son charme, les ballades à pied dans l’île offrent de beaux paysages, mais on en fait vite le tour.

L’électricité à Apo

Le courant fonctionne de 18h à 21h-22 heures en moyenne, et il n’y a pas de wifi.
En réalité on peut trouver juste à coté du terrain de basket du village, une dame qui fait des shakes toute la journée (donc qui a l’électricité pour les faire),  et on voit des maisons allumées même après l’extinction officielle de 21h30. Certains locaux sont donc privilégiés!

Apo Island

Et bien sur, il faut penser à prendre du cash, car ni à Dauin, ni à Apo il y a de distributeurs.Le plus proche est à Dumaguete.

Les tortues à Apo… et les serpents de mer

Le sanctuaire protégé des tortues s’étale sur même pas 100 mètres, sur la plage principale. Officiellement on doit se payer un guide pour qu’ils nous emmènent voir les tortues (300 pesos pour 4 personnes), mais en réalité, on peut poser sa serviette à coté de l’entrée ou de la sortie de ce sanctuaire (ce sont juste des fils tirés sur la plage) et nager librement dans tous les sens dans l’eau, on en voit partout.

Apo Island

A Apo, c’est une réalité, encore en 2016, on croise des tortues par dizaines à peine la tête sous l’eau, mais il peut arriver qu’on en croise aucune pendant des heures, selon l’état de la mer ou pour des raisons qui nous échappent.
Les tortues, à moins d’être connaisseur, sont difficilement reconnaissables, donc il se peut qu’on croise et qu’on recroise les mêmes toute la journée.

Apo Island

En matinée, il y en a beaucoup moins, mais en début d’après midi, jusqu’à 15 – 16 heures, on peut en croiser 15, seules ou par paquet de deux ou trois, qui « broutent » la végétation et vous ignorent complètement.
On peut se positionner en apnée a coté d’elle pendant de longues minutes sans qu’elle ne bronche.
Parfois elles sont agacées ou surprises et s’éloignent tout doucement.Lorsqu’elles mangent, elles semblent imperturbables, par contre, si vous les croisez en train de nager ou à d’autres moment de la journée, elles ont tendance à fuir.

On dit souvent qu’il n’est pas bon de les toucher, pourtant par moment, une tortue vient d’elle même se coller à ma jambe pendant qu’elle mangeait, alors que je lui tournait le dos.
Elle n’en est pas morte pour autant.
Entre 10 heures et 14 heures, selon les jours, des hordes de chinois, coréens ou autres européens débarquent par bateau pour un « one day trip »..
Tous sont accompagnés de guides, ont des gilets de sauvetage même quand ils ont pied..ils n’ont dans ce cas pas trop le choix, et payent pour quelque chose qu’on peut très facilement voir seul, sans guide.Certains ont même une corde autour de la taille, et les guides les promènent comme un chien en laisse..c’est assez dingue!!
C’est à eux que s’adressent les entrance fee sur l’ile, qu’on a pas a payer lorsqu’on y séjourne.

Apo Island

La visibilité à Apo est très bonne, en fonction des jours bien sur, mais on voit bien à des dizaines de mètres.
Les plus beaux coreaux sont sur la gauche de la plage, il y sont aussi plus nombreux.
Faire du snorkelling la est très plaisant, mais il n’y a rien d’excetionnel non plus: pas de gros poissons, pas de « coral garden ».
La seule chose qui peut faire concurrence aux tortues, ce sont les serpents de mer, assez nombreux à Apo.
Certains touristes marchant juste à coté sans meme le voir.(serpent tricot rayé noir qui est un des plus dangereux au monde : une morsure peut tuer jusqu’à 10 hommes)
D’autres s’étirent jusqu’en surface pour respirer.
Un cobra des mers, de plus d’1m50 et assez épais traine par la, et fait (vraiment) peur à voir..

Ressenti sur Apo

Apo reste l’une des îles les plus friendly qu’on ai fait aux Philippines, et y rester quelques jours est un vrai plaisir.Le fait de voir des tortues à chaque sortie dans l’eau rend le séjour encore plus agréable, en plus des ballades dans l’île.
le snorkeling est donc une activité à part entière, on peut rester la plusieurs jours pour en prendre plein les yeux sous l’eau.Nous avons même pensé y retourner pendant notre séjour, quelque part déçu par d’autres îles qu’on ait fait.

Apo Island

Les hebergements et restaurants à Apo

Les guest house se trouvent toutes dans le village principal.
On trouve un resort à l’extremité ouest de l’ile dans une petite crique :le coco beach grove resort , ou il n’y a pas de tortues, ,ou seulement de passage. Les bungalows sont à quelques milliers de pesos la nuit. (2000 3000 pesos).
A coté on a quelques guest house dans les 700 -1000 pesos, comme le Liberty Lodge puis tout à droite du village d’autres hebergements moins chèrs à 500 pesos la nuit, avec douche, comme le Mario’s home stay

Apo Island

Il y a quelques restaurants ou plutot boui boui très rustiques qui tous font les memes plats : « chiken adobo » (poulet avec du riz) ou « fish with rice », brochettes, on trouve des pancakes à 5 pesos, devant l »eglise.Un repas sur l’ile coute en moyenne 150 pesos.
La guest house qui fait le meilleurs repas (150 pesos mais beaucoup plus fourni avec riz à volonté et eau gratuite) c’est le «  Ronor’s » avec une dame vraiment sympa tout le temps souriante.

On peut trouver des bouteilles d’eau fraiche ou des « ice candy » 5 pesos (tubes de glace à la mangue) plutot en matinée car la glace qui maintient les boissons au frais fond en journée.
Sur la plage principale, il y a le petit bouiboui qui accueille les one day trip qui a de l’eau fraiche toute la journée.

Apo Island

Venir à Apo depuis Dauin

l’ile d’apo est notre troisième grande destination aux philippines.Après les rizières du nord de luzon, les tours en bangka sur l’ile de coron (busuanga)
et de palawan, on a attérit à Dumaguete sur l’île de Negros oriental.De la on a fait une halte de deux jours à Dauin, petit village en bord de route vers le sud de l’île.

De Dauin, il faut prendre un jeepney jusqu’à Malatapay sur la route principale : environ 20 pesos par personne.
Arrivé au port il faut être réactif pour s’inscrire sur la liste des départs et faire copain copain avec d’autres voyageurs pour partager le bateau. On peut prendre un bateau privatif mais c’est beaucoup plus cher. Selon les places disponibles et le remplissage des bangka, on  paye aux alentours de 300 pesos par personne.L’attente est longue car les bateaux font des allers retours entre Apo et ce minuscule port de Malatapay. Le trajet dur ensuite 45 min.

Repartir d’Apo vers Dumaguete puis Oslob

De l’ile d’ Apo jusqu’à Malatapay, on demande en général à sa guest house, qui saura organiser le retour pour environ 300 pesos par personne.

Depuis Malatapay, on prend un bus en remontant sur la route principale.Le trajet coute environ 26 pesos par personne.Au terminal de bus de Dumaguete il faut prendre un bus qui va jusqu’au « Sibulan port » pour 20 pesos par personne.
Arrivée à Sibulan on doit prendre un bâteau jusqu’au port de Liloan, le ticket coute 62 pesos par personne.

Arrivé à Oslob, un bus Ceres climatisé attend les touristes et vous emmène directement au centre d’observation des requins baleines pour 30 ou 40 pesos par personne

Apo Island

Que faire à Apo

Trouver sa plage

A Apo, seul le resort possède une plage de sable , sinon toutes les plages sont majoritairement faites de roche ou de galets et coraux morts.

Il y a la plage principale ou se trouve le sanctuaire protégé des tortues,

Apo Island

katipanan reef

la plage devant le « katipanan reef » qui se trouve derrière les gros rochers à l’extremité sud de la première plage, accessible en grimpant sur les rochers

Apo Island

Apo island marine sanctuary

le « Apo island marine sanctuary » fermé quand on y etait, devant le premier lagon

Apo Island

kan oran reef

la plage devant le kan oran reef, devant le deuxième lagon

Apo Island

Mamsa Reef

La plage du deuxième village, devant le Mamsa Reef

Apo Island

Olo Reef

et enfin la plage deserte et inaccessible devant le Olo Reef

La mer est calme uniquement sur la plage principale.Sur les autres, il faut etre bon nageur pour y faire du snorkelling.Sur toutes les plages du versant sud de l’ile on peut y croiser des tortues.
Les pancartes indiquent 5 espèces de tortues différentes, nous n’en avons croisé que 2.

Les visites à faire sur l’ile

Le chemin pour atteindre le phare, le Light House ou ce qu’il en reste, part au niveau du Liberty Lodge.
Il n’y a pas de vraie vue dégagée, la végétation pousse tout autour du phare, il est donc difficile d’y prendre des photos du coucher de soleil par exemple.Par contre, on voit bien à 360° et toutes les grandes iles autour.

Apo Island

En suivant le chemin principal au milieu de l’ile, un chemin pavé, on arrive au premier lagon de l’ile, de couleur verte.

Apo Island

Juste après, et derrière une maison en ruine, un chemin part pour le « view deck« , un long chemin sur des rochers à travers la vagétation qui mène jusqu’à une cabane délabrée,
d’ou l’on peut voir le coucher de soleil sur l’ile de negros.

Apo Island

On peut rejoindre le second village de l’ile et le second lagon de l’ile depuis un chemin presque caché au centre du village principal.
Il faut se faufiler entre les maisons jusqu’à trouver un escalier qui monte et redescend derrière une première colline. On suit le chemin dans la végétation et on arrive au puit central du village

A gauche du puit , à nouveau des escaliers qui montent une deuxième colline d’ou l’on peut voir le deuxième village et le lever du soleil.
Le deuxième village, très rustique, rassemble plusieurs familles de pecheurs.Leur plage est faite de galets de déchets et de coreaux, l’eau y est très trouble et très agitée.

Apo Island

A droite du puit, un chemin part pour le second lagon(marron et vaseux) et une plage deserte: l’eau ici est agitée, mais il y a beaucoup plus de coraux des le bord de la plage, plus de poissons,
il faut trouver l’ouverture à travers les coraux (sur la droite de la plage) pour pouvoir nager plus loin et faire du snorkeling : j’y ai vu 4 tortues, de taille plus petite et qui ont fuit des qu’elle m’ont vu.
La visibilité sous l’eau est moins bonne que devant le village principal.

Apo Island

Laissez un commentaire